Un Concert du Nouvel An viennois sans public

Xl_wien

Face à l'aggravation de la crise sanitaire que connaît actuellement l'Autriche, le gouvernement local a opté pour un troisième confinement qui doit entrer en vigueur ce 26 décembre et durer au moins jusqu'au 24 janvier prochain, impliquant de nouvelles contraintes pour les salles de spectacles. Une décision ayant évidemment des conséquences sur les programmations des salles, mais aussi sur un événement annuel suivi par la Terre entière puisque retransmis dans plus de 90 pays, le Concert du Nouvel An viennois, par le Philharmonique de Vienne. 

L'édition de ce 1er janvier 2021 sera donc une première, puisque le concert sera donné sans public, ce qui n'est encore jamais arrivé depuis sa création en 1939. Toutefois, afin de rendre l'événement plus vivant, des applaudissements enregistrés seront diffusés en quasi direct dans la salle grâce une application conçue par l'ORF (Office de Radiodiffusion autrichien). La chaine autrichienne pourra diffuser dans la salle les applaudissements des spectateurs suivant la retransmission de l'événement en direct à travers le monde (et que l'on compte généralement par millions). L'application promet aussi une autre option : la possibilité de se prendre en photo pour peut-être la voir diffusée à la télévision ou sur les écrans géants situés derrière l'orchestre. Une autre façon d'être présent, au moins virtuellement.

On retrouvera un habitué des lieux à la tête des Wiener Philharmoniker, Riccardo Muti, qui dirigera un programme entièrement autrichien. Les Strauss (Johann le père et ses fils Johann II et Josef) seront comme d'habitude largement représentés, mais l'on pourra par ailleurs (re)découvrir d’autres compositeurs autrichiens du XIXe siècle, comme Franz von Suppé, Carl Zeller, Carl Millöcker ou bien Karl Komzák.

Enfin, l'édition 2021 marquera la sixième participation de Riccardo Muti au Concert du Nouvel An, après sa dernière apparition en 2018. Avant cela, il avait dirigé le concert en 1993, 1997, 2000 et 2004. Ce sera également l'occasion pour le chef de fêter le cinquantième anniversaire de sa collaboration avec le Philharmonique de Vienne, qu’il a dirigé pour la première fois en 1971, alors au Festival de Salzbourg (dans Don Pasquale). Un anniversaire certes particulier, mais que l'on espère tout de même festif malgré les conditions sanitaires et l'absence de public dans la salle dorée du Musikverein.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading