Retour sur les 24èmes Victoires de la Musique Classique

Xl_victoires-musique-classique-2017

Alors qu’elle avait annoncé son désistement aux Victoires de la Musique Classique sur son compte Facebook en même temps que celui de Manon le 9 janvier dernier, Sonya Yoncheva a ouvert hier soir la cérémonie des 24ème Victoires par Vissi d’arte (après le traditionnel Boléro). Elle a d’ailleurs donné un second air, Lascia ch'io pianga, qui lui a permis de rappeler son prochain album dédié à Haendel.

La soirée, présentée cette année par Leïla Kaddour-Boudadi et l’éternel Frédéric Lodéon (comme nous vous l'annoncions précédemment), a laissé entendre une belle programmation, avec, entre autre, La Seguedille par Stéphanie d’Oustrac (annonçant sa Carmen à Aix-en-Provence alors qu’elle triomphe actuellement dans le rôle de Médée à Zurich), Amour, viens rendre à mon âme par Marianne Crebassa (titre extrait de son dernier album, Oh Boy!), qui a remporté la Victoire d’Artiste lyrique de l’année, mais aussi et surtout le Cruda sorte interprété par Marie-Nicole Lemieux (actuellement Carmen au Théâtre des Champs-Elysées), particulièrement apprécié sur les réseaux sociaux. Il y eut bien entendu l’événement très attendu de la soirée, à savoir la présence de Jonas Kaufmann (que nous vous annoncions ici) qui a chanté Parla piu piano, titre phare de son dernier disque Dolce Vita, avant de recevoir une Victoire d’Honneur. Un autre beau moment fut la prestation de Lea Desandre, Révélation lyrique de l’année, avec Armatae face et Anguibus, offrant à la soirée un moment plein d’énergie ce qui, avouons-le, n’est jamais désagréable dans une cérémonie de trois heures environ. Philippe Jaroussky était également présent dans une interprétation de Rompo i lacci extrait de Flavio de Haendel.

La grande surprise de la soirée a toutefois eu lieu après un peu plus de 2h30 de cérémonie : pour la 16ème édition en tant que coprésentateur, Frédéric Lodéon a vu défiler une très courte vidéo retraçant un parcours qui aurait mérité que l’on s’y arrête un peu plus longuement : violoncelliste de talent (il est à ce jour le seul Français à avoir obtenu le Premier Prix au Concours International Rostropovitch), chef d’orchestre et présentateur emblématique de France Musique, mais aussi évidemment des Victoires de la Musique Classique. Pour cela, il s’est vu décerner à son tour, sans être prévenu, une Victoire d’Honneur.

Une belle soirée donc dont vous trouverez ci-dessous la liste des lauréats :

Victoire d'honneur

Victoire d'honneur

  • Frédéric Lodéon

Artiste lyrique

Soliste instrumental

  • Adam Laloum

Compositeur

  • Thierry Escaich

Enregistrement de l'année

  • Burning Bright d’Hugues Dufourt par les Percussions de Strasbourg sorti chez les Percussions de Strasbourg

Révélation soliste instrumental

  • Adélaïde Ferrière

Révélation artiste lyrique

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading