Première d'Akhnaten maintenue à l'Opéra de Nice, mais sans spectateur

Xl_opera_de_nice

L'Opéra Comique n'est pas le seul à adopter la solution de la captation et de la diffusion de sa production de novembre, contrainte à l'annulation du fait du confinement. En effet, l'Opéra Nice Côte d'Azur a lui aussi opté pour cette solution pour sa nouvelle production d'Akhnaten, qui était l'un des grands événements de sa saison.

Il faut dire que depuis la rentrée, la maison avait tout particulièrement fait montre d'adaptation pour sauver sa production : non seulement elle avait modifié ses horaires pour respecter le couvre-feu, mais elle avait aussi imaginé une solution de mise en scène distancielle. En effet, la metteure en scène et chorégraphe Lucinda Childs (« fidèle de la première heure de Philip Glass » puisqu'elle dansait déjà lors de la création d’Einstein on the Beach) et maintenant âgée de 80 ans, est bloquée aux Etats-Unis du fait de la pandémie actuelle. Elle ne pouvait donc pas physiquement être présente pour diriger les répétations, et c'est via Internet, depuis l'autre continent, qu'elle a relevé le défi d'assurer cette direction, et ce malgré le décalage horaires l'obligeant à se lever en pleine nuit.

On comprend donc qu'après avoir bravé tant de difficultés, l'Opéra de Nice n'a pas souhaité renconcer à sa Première hier, dimanche 1er novembre. Bien qu'étrange pour les artistes – comme ce le sera pour ceux de l'Opéra Comique –, la représentation a bien eu lieu devant une salle sans spectateur, afin d'être filmée pour une diffusion ultérieure. Un soulagement aussi pour le chef et directeur musical Léo Warynski qui déclare : « On sait que l’énergie, la ferveur d’une salle, le bruit avant de rentrer sur scène, ça n’a rien à voir. Mais on va pour l’instant s’en contenter, c’est la sécurité sanitaire avant tout et on sait que le public reviendra dans les salles ». 

Le public ne sera donc pas complètement privé de cet événement qui réunit qui plus est sur scène Fabrice Di Falco, Patrizia Ciofi, Julie Robard-Gendre, ou encore Vincent Le Texier.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading