Operalia 2013, les grandes voix de demain selon Placido Domingo

Xl_operalia-2013

En 1993, il y a tout juste vingt ans, Plácido Domingo parrainait la première édition du concours Operalia avec une double ambition : découvrir les jeunes talents de l’art lyrique et mettre en lumière cette nouvelle génération grâce à une compétition qui se veut « les Jeux Olympique de l’opéra », ouverte aux « chanteurs de tout horizon » et démontrant que « l’opéra est un art vivant qui ne mourra jamais ».
Et depuis vingt ans, Operalia semble avoir rempli sa mission puisque le concours a distingué des dizaines d’interprètes comme Rolando Villazón et Sonya Yoncheva, Joyce Di Donato et Inva Mula, Erwin Schrott et Nina Stemme ou encore la jeune Pretty Yende en 2011.

L’édition 2013, qui se tient du lundi 19 au dimanche 25 août prochain au Teatro Filarmonico di Verona (en marge du centenaire du Festival des Arènes de Vérone), s’inscrit dans la droite des éditions précédentes, mais entend en plus commémorer le vingtième anniversaire de l’événement.
Sur les quarante candidats en lice (et dont certains ont déjà entamé une carrière prometteuse – comme la soprano avignonnaise Julie Fuchs qui triomphait récemment dans Ciboulette à l’Opéra-Comique), dix s’affronteront en finale le dimanche 25 août dans le cadre d’un concert de gala au Teatro Filarmonico, accompagnés par l’Orchestre des Arènes de Vérones dirigé par le Maestro Plácido Domingo en personne (si ses récents problèmes de santé le lui permettent).
Outre les prix financiers octroyés aux gagnants (30 000 dollars pour le lauréat), le concours Operalia se veut surtout une expérience formatrice pour les jeunes candidats (profitant de l’expérience de Plácido Domingo, évidemment soucieux des voix des chanteurs mais aussi de leur jeu scénique) en plus d’aiguiller de jeunes carrières. Raison pour laquelle le jury d’Operalia est composé de chanteurs mais aussi de directeurs de maisons d’opéra ou de metteurs en scène qui seront amenés à recruter les candidats dans leurs futures productions – cette année, il appartiendra ainsi à Marta Domingo (metteuse en scène), Dominique Meyer (directeur du Staatsoper de Vienne) ou encore à Thierry Fouquet (directeur de l’Opéra de Bordeaux) de désigner les lauréats de l’édition 2013.

Les temps forts du concours Operalia 2013 sont retransmis en ligne sur Medici.tv.

Liste des 40 candidats en lice :
Lena Belkina, mezzo-soprano, Ukraine, 25 ans
Pablo Ricardo Bemsch, ténor, Argentine, 32 ans
Dušica Bijelić, soprano, Serbie, 28 ans
Benjamin Bliss, ténor, USA, 27 ans
Alexey Bogdanchikov, baryton, Russie, 28 ans
Zach Borichevsky, ténor, USA, 29 ans
Mirella Bunoaica, soprano, Roumanie, 28 ans
Gianluca Buratto, basse, Italie, 29 ans
Jessica Rose Cambio, soprano, Italie/USA, 31 ans
Valeriu Caradja, baryton, Moldavie, 32 ans
Hae Ji Chang, soprano, Corée du Sud, 29 ans
Won Whi Choi, ténor, Corée du Sud, 32 ans
Irina Churilova, soprano, Russie, 30 ans
Tracy Cox, soprano, USA, 27 ans
Vladimir Dmitruk, ténor, Bélarus, 26 ans
Julie Fuchs, soprano, France, 29 ans
Aida Garifullina, soprano, Russie, 25 ans
Gelena Gaskarova, soprano, Russie, 30 ans
Rena Harms, soprano, USA, 29 ans
Megan Hart, soprano, USA, 30 ans
Soloman Howard, basse, USA, 32 ans
Claudia Huckle, contralto, Royaume-Uni, 31 ans
Jaeyoon Jung, ténor, Corée du Sud, 30 ans
Maria Kataeva, mezzo-soprano, Russie, 26 ans
Jaeheui Kwon, ténor, Corée du Sud, 31 ans
Dorottya Láng, mezzo-soprano, Hongrie, 27 ans
Dmitry Lavrov, baryton, Russie, 32 ans
Irina Lévian, soprano, Ukraine, 27 ans
Kathryn Lewek, soprano, USA, 30 ans
Ao Li, baryton-basse, Chine, 25 ans
Perrine Madoeuf, soprano, France, 31 ans
Oleksandr Malyshko, baryton, Ukraine, 30 ans
Sidney Outlaw, baryton, USA, 31 ans
Marina Pinchuk, mezzo-soprano, Russie, ans
Diego Silva, ténor, Mexique, 24 ans
Valeria Tornatore, mezzo-soprano, Italie, ans
Anna Tsartsidze, soprano, Georgie, 23 ans
Alla Vasilevitsky, soprano, Israel, 30 ans
Ki Hun Yoon, baryton, Corée du Sud, 32 ans
Yang Zhang, baryton, Chine, 26 ans

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading