Metropolitan Opera : détail de la saison 2014-2015

Xl_met1415

Alors que la billeterie du Metropolitan Opera de New-York s’ouvrait en début de semaine, nous saisissons l'occasion pour revenir sur le programme 2014-2015 de la célèbre maison américaine.
James Levine, directeur musical de la maison new-yorkaise, propose une saison composée de vingt-quatre productions dont six nouvelles, et semble revenir en forme après plusieurs années difficiles (à cause de problèmes de santé), puisqu’il en dirigera six.

Parmi les nouvelles productions, on retrouve Le Nozze di Figaro en ouverture de la saison, signé Richard Eyre qui place l’action dans un manoir sévillan du 19eme siècle, avec notamment Marlis Pedersen et Ildar Abdrazakov dans les rôles principaux.
The Death of Klingofer, opéra contemporain de John Adams, sera quant à lui donné  pour la première fois au MET à l’occasion des (presque) 30 ans de l’évènement qu’il relate : le détournement du bateau de croisière Achille Lauro.
Renée Fleming chantera La Veuve joyeuse aux côtés de  Kelli O'Hara, Nathan Gunn, Alek Shrader et Thomas Allen sous la baguette de Sir Andrew Davis dans une nouvelle mise en scène de Susan Stroman.
Après un Eugène Onegin très remarqué l’année passée, le MET poursuit son parcours du répertoire russophone à travers un intrigant doublé : Iolanta / Le Château de Barbe-Bleue. Valéry Gergiev y dirigera notamment Anna Netrebko, Piotr Beczala, Nadja Michael et Mikhail Petrenko dans une mise en scène inventée par Mariusz Trelinski, Directeur musical du Teatr Wielki, l’Opéra national de Pologne, dont cette co-production est issue.
Un autre doublé bien plus classique sera par ailleurs donné en fin de saison : Cavalleria Rusticana / Pagliacci, dans une production imaginée par David McVicar, avec Marcello Alvarez dans les deux rôles principaux, aux côtés de Eva-Maria Westbroek, Željko Lucic et George Gagnidze.
Enfin, La Donna del Lago avec Joyce DiDonato, John Osborn et Juan Diego Flórez, tranportés dans les highlands écossais médiévaux, sera probablement aussi un temps fort de la saison.

Sur le front des reprises, on notera en highlights, La Bohème avec Kristine Opolais, Sonya Yoncheva, Mariusz Kwiecien et Angela Gheorghiu ; Macbeth avec Anna Netrebko, René Pape, Željko Lucic et Joseph Calleja ; Carmen avec trois Don José : Aleksandrs Antonenko,  Roberto Alagna et Jonas Kaufmann ; ou encore Aida dirigé tant par Plácido Domingo (que l’on pourra aussi entendre dans Ernani) que par Marco Armiliato, avec notamment Oksana Dyka et Violetta Urmana.

Une saison somme toute plutôt classique, mais toujours portée par des distributions impressionnantes qui se veulent à la hauteur de la réputation de la fameuse maison new-yorkaise... et devront surtout contribuer à remplir les salles du MET. L'établissement new-yorkais se heurte en effet à une baisse de fréquentation significative (le MET affichait un taux de remplissage de 92% en 2007, contre seulement 79% pour sa saison 2012-2013), alors que ses coûts de fonctionnement augmentent (les coûts de production de chaque spectacle iraient croissant depuis la nomination de Peter Gelb à la tête de l'établissement) et le mécénat est en berne. À l'heure où le MET fait face à des déficits et où les menaces de grèves répondent aux demandes de réduction de salaires des effectifs de l'établissement, on comprend l'enjeu (artistique mais aussi économique) de cette nouvelle saison 2014-2015. Le MET a une réputation à tenir -- autant qu'un budget à équilibrer.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading