Lucia Ronchetti, première femme à la tête de la Biennale Musicale de Venise

Xl_thumbnail_lucia_ronchetti__jean_radel

C'est une grande première et un événement : Lucia Ronchetti a été nommée directrice artistique de la Biennale Musicale de Venise, créée en 1895 et accueillant un festival de musique contemporaine depuis sa nouvelle formule datant de 1930. La compositrice prendra ainsi la tête de l'institution pour les quatre prochaines éditions, à la suite d'Ivan Fedele qui occupe ce poste depuis 2017. 

Née à Rome en 1963, Lucia Ronchetti étudie la composition et l’informatique musicale à l’Accademia Santa Cecilia, ainsi que la philosophie à l’Université de Rome. Elle poursuit ensuite sa formation en France, où elle obtient son doctorat en musicologie sous la direction de Franco̧is Lesure en 1999 (à la Sorbonne). Son trajet ne se limite pas à l'Europe, et elle se rend ensuite à New-York, à la Columbia University, où elle poursuit son parcours au Music Department.

Elle a depuis souvent été compositrice en résidence, tant à Berlin qu'à Zürich, New-York, Stuttgart, Boston ou Paris. Elle s'est d'ailleurs produite deux fois dans la capitale française cette année, avec l’ensemble vocal Sequenza 9.3 en septembre à la Philharmonie, ainsi que début octobre pour le défilé Dior. Artiste de talent, elle multiplie les projets, pari lesquels Les Aventures de Pinocchio en 2017 à la Philharmonie de Paris, en 2018 à l'Opéra de Rome, en 2019 à l'Opéra d'Angers-Nantes et à celui de Rennes ; Inedia prodigiosa en 2016 au Romaeuropa festival et en 2017 au Teatro Massimo de Palermes ; Cartilago auris, magna et irregulariter formata ou Speranze fuggite, sparite da me à Cologne en 2019 pour ne retenir que quelques exemple. Inferno devrait voir sa Première mondiale à Francfort en juin 2021, mais elle s'est également produite à la Biennale de Venise en 2019, avec The  Pirate Who Does Not Know the Value of Pi.

A 57 ans, Lucia Ronchetti devient ainsi la première femme à être nommée à la tête de la Biennale Musicale de Venise depuis la naissance de ce rendez-vous de musique contemporaine. L'occasion d'annoncer également ses projets pour les quatre prochaines années, à commencer par l'édition 2021 intitulée Choruses et visant « à représenter la complexité de l’utilisation de la voix » ainsi que sa dr maturgie : « l’accent sera mis sur le développement de l’écriture vocale dans la musique contemporaine, présentant les productions chorales et vocales les plus importantes des 50 dernières années et proposant de nouvelles créations explorant la voix dans ses potentialités dramaturgiques ». 

Selon le communiqué, suivront Out of scene en 2022 pour explorer le théâtre instrumental et les expériences de théâtre musical dans des sites spécifiques ; puis Micro-Music en 2023, orienté vers « l’objet sonore », les frontières passées et nouvelles dans le traitement du son et sa diffusion ; et enfin Absolute Music en 2024 sur les nouvelles esthétiques du langage musical absolu.

©Jean Radel

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading