Louis Langrée nommé à la tête de l'Opéra Comique

Xl_louis_langr_e_-_dr_chris_lee_web

La nomination d'Olivier Mantei à la tête de la Philharmonie de Paris à compter du 1er novembre amenait à s'interroger sur l'identité de celui ou celle qui lui succèdera à la direction de l'Opéra Comique. Le mystère est à présent résolu, puisque le Ministère de la Culture annonce officiellement la nomination de Louis Langrée, qui prendra donc la suite d’Olivier Mantei pour un mandat de cinq ans.

Né à Mulhouse le 11 janvier 1961, Louis Langrée est le fils de l'organiste, chef de chœur et théoricien Alain Langrée. Il poursuit ses études au conservatoire de Strasbourg, mais c’est à l'Opéra national de Lyon qu’il fait ses débuts comme chef de chant et assistant. Il se rend également au Festival d'Aix-en-Provence et au Festival de Bayreuth, avant d’être engagé en tant qu’assistant à l'Orchestre de Paris de 1989 à 1992.

Depuis, sa carrière de chef l’a amené à diriger les orchestres philharmoniques de Berlin, Vienne, Londres, New York et Tokyo, mais il est également souvent invité par les plus grandes maisons d’opéra telles que la Staatsoper de Vienne, la Scala de Milan, le Royal Opera House-Covent Garden de Londres, l’Opéra national de Paris, les festivals de Glyndebourne et d’Aix-en-Provence. Parallèlement, il est aujourd’hui le directeur musical du Mostly Mozart Festival au Lincoln Center de New York depuis 2003, ainsi que du Cincinnati Symphony Orchestra depuis 2013, deux institutions où il invite de très nombreux artistes français. Il est d’ailleurs connu comme étant un grand défenseur du répertoire français, notamment au Metropolitan Opera de New York, et le public de la salle Favart a déjà pu l’entendre à diverses occasions.

Le communiqué du Ministère indique par ailleurs, à propos du projet de Louis Langrée à la tête de l’Opéra Comique, qu’il « propose un projet axé sur « l’esprit Favart », mêlant dans sa programmation des grandes œuvres du répertoire de l’Opéra Comique et des créations. Une attention particulière sera portée au croisement des disciplines et des formats artistiques, avec notamment l’idée de « pléiades » déployant une offre plurielle autour d’un même ouvrage. » Il souhaite par ailleurs « également accentuer l’action de l’établissement en matière de transmission et de formation au genre opéra-comique et au chant français, en priorité pour les jeunes chanteurs mais également les chefs d’orchestre, les metteurs en scène, les décorateurs, etc. Il propose en outre d’ouvrir grand les portes du Théâtre National de l’Opéra Comique, grâce à la Maîtrise populaire, mais aussi avec des projets d’opéras participatifs et des opérations dédiées au jeune public. Engagé et citoyen, le Théâtre National de l’Opéra Comique continuera à porter des actions fortes en matière d’égalité entre les femmes et les hommes, de diversité et de lutte contre les violences sexuelles et sexistes. »

L’annonce de cette nomination a déjà été saluée de manière enthousiaste par les amateurs de la maison parisienne, ainsi que par des artistes, comme par exemple le chef François-Xavier Roth par le biais d’une vidéo. Quant au principal intéressé, il indique être profondément touché par tous ces messages, auxquels se joignent naturellement nos félicitations. 

Elodie Martinez

© Chris Lee_web

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading