L'opéra chinois d'Harbin dévoile son architecture toute en harmonie

Xl_harbin-7

Si l’opéra se consomme aujourd’hui de multiples façons, que ce soit grâce à l’enregistrement ou même en direct au cinéma ou en ligne, l’art lyrique reste un art éminemment vivant qui s’apprécie d’autant plus sur une scène et dans une salle. L’ouverture d’une nouvelle maison d’opéra est donc toujours un événement et plus encore quand elle s’inscrit dans une vraie réflexion architecturale.
C’est donc avec curiosité qu’on découvre la dernière réalisation en date du cabinet chinois MAB Architects fondé par Ma Yansong – déjà à l’origine du musée Georges Lucas de Chicago ou encore de la rénovation, résolument moderne, d’un ensemble d’habitations au cœur de Rome.

Dans le cadre de la création de la Harbin Cultural Island, un nouveau complexe insulaire tout dédié aux arts, au cœur des marécages de la rivière Songhua en périphérie de la ville chinoise d’Harbin au nord-est du pays dans la province d’Heilongjiang, le cabinet signe l’architecture du nouvel Opéra d’Harbin.

Un opéra ouvert sur l’extérieur

À l’allure futuriste à la fois épurée et sinueuse, l’Opéra d’Harbin rassemble en son sein deux salles de concerts, ainsi qu’une immense place publique donnant sur les marais alentours de la rivière Songhua.
Les 79 000 mètres carrés de l’opéra se répartissent sur un plan formé en trois pétales : une salle principale pouvant accueillir jusqu’à 1600 spectateurs, une seconde plus intimiste, dotée d’une capacité de 400 personnes, et enfin, une gigantesque esplanade pouvant accueillir des représentations en plein air. Une terrasse finit l’ensemble sur le toit d’une des deux salles, et peut également servir de lieu de représentations ouverte sur le panorama alentour.

Les courbes douces du bâtiment se retrouvent tout autant à l’intérieur de l’opéra, dont l’acoustique fait évidemment l’objet d’un soin tout particulier : dans la grande salle, un gigantesque bloc de frêne de Mandchourie, taillé tout en rondeur, enveloppe la scène comme la salle, percé d’interstices ouverts sur l’extérieur permettant des jeux de lumière – le cabinet MAD le décrit comme « un bloc de bois qui aurait été lentement et doucement érodé par le temps et les éléments ».
Le second théâtre offre encore davantage de connexions avec l’extérieur, avec comme fond de scène, un mur en verre antibruit ouvert sur la nature et symbolisant des falaises minérales balayées par la pluie et le vent.

Un complexe en harmonie avec l’environnement

Brouiller les frontières entre intérieur et extérieur est traditionnellement l’un des grands principes architecturaux d’Asie et manifestement, l’Opéra d’Harbin le fait sien. Dessiné pour faire écho aux lignes sinueuses du paysage des marais de la région, l’Opéra d’Harbin est composé de panneaux d’aluminium et de verre aux lignes lisses qui s’inscrivent dans le climat glacial de la région – percé de nombreux puits de lumière, l’intérieur du bâtiment aux murs blanc-ivoire prend alors des allures de caverne de glace.

Selon les architectes, l’opéra a été pensé «  en réponse à la force et à l’esprit de la nature indomptée et du climat glacial qui entourent la ville ». D’après Ma Yansong, il convient de « penser l’Opéra d’Harbin comme un centre culturel pour le futur, une formidable opportunité pour les spectacles, mais aussi un espace public qui symbolise l’intégration de l’homme, des arts et de l’identité de la ville, en harmonie avec le patrimoine naturel environnant ».
Les surfaces courbes sont un thème récurrent des créations du cabinet MAD, et répondent à la volonté de son fondateur d’imposer un style nouveau d’architecture, faisant référence aux paysages traditionnels chinois : « nous traitons l’architecture comme un paysage ».

En attendant l’inauguration de ce chef-d’œuvre architectural (dont la date n’est pas encore connue), la ville montante du nord-est de la Chine est essentiellement connue aujourd’hui pour son festival de sculpture sur glace. Les architectes de MAD entendent néanmoins apporter ici une pierre supplémentaire à l’édifice culturel de la région, déjà actuellement en pleine expansion.

 

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading