Le Mariinsky II dévoile son programme inaugural

Xl_mariinsky-iib

Après dix ans de conception et de travaux initiés en 2003, Valery Gergiev présentait le Mariinsky II à la presse en janvier dernier et dévoilait la nouvelle salle de l’établissement saint-pétersbourgeois. Se voulant à la fois le fleuron de la tradition artistique russe et le symbole de sa modernité (tant sur un plan technique qu’acoustique), cette nouvelle salle fait de l’ensemble du Mariinsky « l’un des principaux complexes culturels au monde ».


Please, install Microsoft Silverlight to view this content

Le nouveau « Mariinsky II » sera très officiellement inauguré du 2 au 4 mai prochain. En trois jours de célébrations marquant à la fois l’ouverture de la nouvelle salle au public, le soixantième anniversaire de Valery Gergiev et les vingt-cinq ans de sa direction artistique de l’établissement, les festivités entendent démontrer les capacités et la diversité artistiques du nouvel établissement.
Le 2 mai, un Concert de Gala d’ouverture doit réunir quelques-unes des plus grandes voix russes du moment, sous la baguette de Valery Gergiev : Anna Netrebko, Olga Borodina, Yevgeny Nikitin, mais aussi Plácido Domingo ou René Pape, accompagnés par le corps de ballet du Mariinsky et l’étoile Uliana Lopatkina. Mise en scène par Vasily Barkhatov dans une production signée Zinovy Margolin, ce Gala d’Inauguration entend retracer les 200 ans d’histoire de l’établissement tout en se plaçant sous le signe de la jeunesse et de la transmission en laissant une place aux Jeunes chanteurs de l’Académie et aux Chœurs des Enfants du Mariinsky dans le cadre d’une représentation intergénérationnelle et tournée vers l’avenir.
Le 3 mai, ensuite, le Mariinsky II donnera son premier opéra, « Iolanta » de Tchaikovsky, proposé dans une production de Mariusz Treliński, dirigé par Valery Gergiev et mettant en scène Anna Netrebko et Sergei Semishkur. La suite de la soirée met la danse à l’honneur en programmant une chorégraphie de George Balanchine du ballet « Joyaux », suivi d’un concert « jusqu’au bout de la nuit » avec le maestro Gergiev à la tête du Mariinsky Orchestra.
Le 4 mai, enfin, l’opéra « Nabucco » de Verdi sera donné au théâtre historique, avec Plácido Domingo et Maria Guleghina, Ekaterina Semenchuk, Sergei Skorokhodov et Mikhail Kit sous la direction de Valery Gergiev.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading