Le Festival de Pentecôte placé sous le signe de Cléopâtre

Xl_cleopatre2

En septembre 2010, on apprenait que Cecilia Bartoli prenait la direction artistique du Festival de Pentecôte de Salzbourg (confié pour la première fois à une femme et une interprète et non à un chef d’orchestre). Pour l’édition 2012, qui se tiendra du 25 au 28 mai de l’année prochaine, la cantatrice imagine un programme placé sous le signe de Cléopâtre (« la femme légendaire aux milles visages » dont le festival retient plusieurs figures), mettant en valeur autant les artistes que des œuvres rares.

Comme chaque année, le Festival s’ouvre avec un opéra, Giulio Cesare in Egitto de Handel, donné pour la première fois à Salzbourg. Une première pour une production marquante tout autant pour sa distribution exceptionnelle : Andreas Scholl dans le rôle-titre de Jules César et Cecilia Bartoli en Cléopâtre pour lui donner la réplique, aux côtés d’Anne Sofie von Otter et Philippe Jaroussky.
Le Festival enchaîne une version concertante de Cléopâtre, l’opéra de Massenet, interprétée par Sophie Koch, Ludovic Tézier et Véronique Gens, portés par Mozarteum Orchestra de Salzbourg sous la baguette de Vladimir Fedoseyev. Dans la foulée, Sir John Eliot Gardiner dirigera le Bavarian Radio Symphony Orchestra alors que Vesselina Kasarova et Piotr Beczala interpréteront Berlioz et Brahms.
L’oratorio concluant traditionnellement les quatre jours du Festival sera successivement confié à Anna Netrebko sous la baguette de Valery Gergiev (dirigeant l’Orchestre du Théâtre Mariinsky) pour interpréter Rubinstein, Shchedrin, Gounod, Massenet et Prokofiev, puis à Cecilia Bartoli pour un concert baroque avec Il Giardino Armonico.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading