Le concours Operalia 2015 distingue ses finalistes

Xl_operalia-2015

Fort de quelque cinquante ans de carrière (que nous évoquions récemment), Plácido Domingo a sans doute été l’un des principaux promoteurs de l’art lyrique notamment auprès du grand public. Il continue de chanter régulièrement et de diriger ponctuellement, en plus d’assurer la direction artistique de l’opéra de Los Angeles, mais s’impose aussi comme le fervent révélateur de la jeune garde opératique au travers du concours Operalia qu’il fondait en 1993 –  chaque année, le concours distingue quelques-uns des jeunes talents de l’art lyrique, qu’ils soient de vraies révélations ou en quête de confirmation (parmi lesquels Ninna Stemme ou Inva Mula lors de la première édition, suivies de Joyce DiDonato, Sonya Yoncheva ou Pretty Yende), pour mieux en propulser les carrières.
L’édition 2015 se tient actuellement à la Royal Opera House de Londres et sur les quarante candidats retenus fin mai dernier, ils ne sont aujourd’hui plus qu’une dizaine en lice pour la finale qui se tiendra demain dimanche 19 juillet dans le cadre d’un concert de gala – retransmis en ligne comme chaque année par Medici.tv
Avec un brin de chauvinisme, parmi ces finalistes, on note notamment la présence du ténor Julien Behr dont on salue régulièrement les prestations ici-même, mais aussi de la soprano australienne Kiandra Howarth, qu’on entend déjà ponctuellement à la Royal Opera House dont elle suit le programme d’enseignement, ou encore de la soprano norvégienne Lise Davidsen, habituée des concours et déjà plusieurs fois primée. 

Finalistes du concours Operalia 2015

Finalistes du concours de Zarzuela 2015

Lire également :

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading