La justice suspend la fermeture des salles de spectacles en Belgique

Xl_1597937337424901-salle-orw

La semaine dernière, dans le cadre du contexte pandémique, le gouvernement belge ordonnait la fermeture ses salles de spectacles, créant l'indignation et l'incompréhension du secteur culturel. Dimanche, quelques milliers de personnes se sont réunies pour manifester contre cette décision du gouvernement fédéral belge, tandis que les tribunaux administratifs du pays ont été saisis pour trancher la question, en raison de son « caractère discriminatoire et disproportionné par rapport aux objectifs de santé publique qu’il vise à préserver ». La décision est tombée ce début de semaine et donne raison aux plaignants, permettant ainsi la réouverture des salles de théâtre dans les conditions en vigueur avant le 22 décembre, qui limitent la capacité d'accueil des salles à 200 spectateurs masqués et titulaires d'un pass sanitaire.

Le Conseil d'Etat, qui est la plus haute juridiction administrative belge, a en effet estimé que les autorités n'avaient pas démontré « en quoi les salles de spectacle relevant du secteur culturel seraient des lieux particulièrement dangereux pour la santé et la vie des personnes en tant qu'ils favoriseraient la propagation du coronavirus, au point qu'il soit nécessaire d'en ordonner la fermeture ».

De plus, une étude de l’institut de santé publique Sciensano indique que les principaux clusters identifiés au cours de la semaine du 6 au 12 décembre 2021 se situaient dans le secteur de l’éducation (71,5 %), sur les lieux de travail (13,1 %), dans les maisons de repos (6,2 %) ou les résidences pour personnes handicapées (3,4 %), démontrant que les lieux culturels ne sont pas un espace de circulation et de transmission du virus. En outre, malgré l'apparition du variant Omicron, les chiffres absolus d’infections sont en diminution en Belgique, rendant d'autant plus incompréhensible la décision du Gouvernement. C'est pourquoi le Conseil d'Etat a suspendu l'arrêté visant la fermeture des théâtres. 

| Imprimer

Commentaires

Loading