Julie Fuchs, talent récompensé

Xl_rouge

Remarquée pour son charisme, son phrasé et « son timbre d’une exquise fraîcheur » entendu sur de nombreuses scènes internationales (Les Chorégies d’Orange, L’Opéra de Versailles, Venise, entre autres), Julie Fuchs vient de se voir décerner le Prix Gabriel Dussurget 2011 qui récompense tout  jeune artiste révélé au Festival d’Aix-en-Provence.
Créateur de cet événement lyrique de haute facture, Gabriel Dussurget n’aurait sans doute pas démenti ce choix légitimé par l’interprétation de Julie Fuchs dans le rôle de Galatea, d’Acis et Galatea (Haendel) donné à Aix, mi-juillet 2011 (et qui sera repris à la Fenice de Venise, l’année prochaine).

Manifestement portée par le succès, la jeune interprète poursuit sa carrière avec un calendrier particulièrement chargé pour les mois à venir. Dès la prochaine saison, on la retrouvera première coryphée dans Amadis de Gaule de Jean-Chrétien Bach, sous la direction de Jérémy Rohrer, à l’Opéra Comique Urgande (repris les années suivantes à Venise, Ljubljana et Versailles). En 2012, elle interprétera le rôle-titre dans Rita de Donizetti au Musikverein de Graz (en mars), Musetta dans La Bohème de Giacomo Puccini à Nantes et Angers (en avril et mai), puis en juin, le Requiem de Mozart sous la direction de J.-C. Malgloire au Théâtre des Champs-Élysées (repris en 2013 sous la direction d’Adam Fischer, à Graz).

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading