Emily D’Angelo et Pavel Petrov, lauréats du Concours Operalia 2018

Xl_operalia-2018a

Tout au long de cette semaine, le Concours Operalia tenait sa vingt-sixième édition à Lisbonne, au Portugal, et la compétition s’est achevée ce dimanche soir sur la scène du Teatro Nacional de São Carlos : les 14 candidats encore en lice pour cette finale (sur les quelque 700 à avoir fait acte de candidature) étaient invités à se produire en public, cette fois accompagné par l’Orquestra Sinfonica Portuguesa confié à la baguette de Placido Domingo – et non plus seulement accompagné au piano comme lors des épreuves précédentes de la compétition.

Et comme pour souligner le rayonnement d’Operalia au-delà des seules frontières de l’opéra, le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa était présent dans la salle du Teatro Nacional de São Carlos (qu'il découvrait alors qu’il était encore enfant, et où il a notamment pu entendre Maria Callas), saluant au terme de la compétition à la fois « le talent et la jeunesse » des participants, à l’image de la musique qui « transcende les frontières et les nationalités », et louant les vertus de l’opéra qui contribue « à rendre le monde plus heureux ».

Puis au terme de la soirée et après délibération du jury, la mezzo-soprano canadienne Emily D'Angelo s'impose comme la grande triomphatrice de la soirée, raflant non seulement le premier prix de la compétition Opéra, mais aussi le prix Pepita Embil de Zarzuela (l’opérette espagnole portée haut par Placido Domingo), le prix Birgit Nilsson qui récompense les interprétations du répertoire allemand de Strauss et Wagner, et le prix du public – enthousiaste dans la salle Teatro Nacional de São Carlos, après la prestation d’Emily d’Angelo interprétant l'air Dopo notte, atra e funesta extrait d’Ariodante. Elle partage ce prix du public avec le ténor portugais Luis Gomez, chantant à domicile et soutenu par le public local.
Aux côtés d’Emily D’Angelo, le ténor biélorusse de 27 ans Pavel Petrov (qui nous avait notamment enthousiasmés dans Eugène Onéguine à Graz) emporte le premier prix masculin d’Operalia avec un air de La Bohème.

Les deuxièmes prix masculin et féminin de la compétition reviennent par ailleurs au ténor russe Migran Agadzhanyan et à la mezzo-soprano américaine Samantha Hankey – issue de la formation du Lindemann Young Artist Development Program du Metropolitan Opera, tout comme Emily d’Angelo ou la mezzo-soprano Rihab Chaieb, titulaire du troisième prix de la compétition après une très émouvante interprétation de l'air Mon cœur s'ouvre à ta voix, extrait de Samson et Dalila.

Palmarès complet du concours Operalia 2018

Premier prix (30 000$)

Deuxième prix (20 000$)

​Troisième prix (10 000$)

  • Rihab Chaieb, mezzo-soprano, Canada, 31 ans
  • Arseny Yakovlev, ténor, Russia, 26

Prix Birgit Nilsson (15 000$)

​Prix Pepita Embil de Zarzuela (10 000$)

Prix Don Plácido Domingo Ferrer de Zarzuela (10 000$)

  • Pavel Petrov, ténor, Belarusse, 27 ans
  • Luis Gomes, ténor, Portugal, 31 ans

Prix du public (une montre-bracelet Rolex)

  • Emily D'Angelo, mezzo-soprano, Canada/Italie, 23 ans
  • Luis Gomes, ténor, Portugal, 31 ans

​Prix CulturArte (10 000$)

  • Josy Santos, mezzo-soprano, Brésil, 29 ans
| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading