Daniel Barenboim dirigera le Concert du Nouvel An 2022

Xl_barenboim

Après un concert du Nouvel an viennois particulier puisque sans spectateurs, l’Orchestre philharmonique de Vienne a fait connaître son choix pour la direction du concert de l’an prochain : après Riccardo Muti cette année, à la tête de la formation pour la sixième fois, ce sera donc Daniel Barenboim qui dirigera le Concert du Nouvel an 2022. 

Petit-fils d'immigrants russes, né à Buenos Aires le 15 novembre 1942, Daniel Barenboim revendique de multiples nationalités : « Je ne suis pas seulement un juif, un argentin ou un musicien vivant en Allemagne - une personne moderne est principalement définie par la possibilité d'avoir plusieurs identités », a-t-il déclaré. « Quand je dirige une symphonie de Bruckner, je deviens consciemment ou inconsciemment un Européen central. Et quand je joue du tango au piano, je suis Argentin ». Rien d’étonnant donc à ce qu’il ait aujourd’hui la citoyenneté argentine, israélienne, espagnole et possède également un passeport palestinien.

Véritable citoyen du monde, il est également connu pour ses prises de positions concernant le conflit au Moyen-Orient, et a fondé avec l’universitaire Edward Saïd le West-Eastern Divan Orchestra en 1999, composé de jeunes musiciens israéliens et arabes, afin de promouvoir la paix au Proche-Orient. Le projet atteint son apogée sept ans plus tard, avec l'inauguration de la Barenboim-Said Academy, ou encore avec la fondation Barenboïm-Saïd. Il faut dire qu’il a dû attendre 1964 pour pouvoir jouer en Allemagne, malgré une invitation en 1954 qu’il a dû décliner, son père trouvant qu’il était encore trop tôt pour un juif pour se produire en Allemagne.

Nommé directeur musical de l'Orchestre de Paris de 1975 à 1989, il connait un passage éclair en tant que directeur artistique et musical du tout nouvel Opéra Bastille puis part aux Etats-Unis où il dirige l'Orchestre symphonique de Chicago – où il introduit une importante programmation de compositeurs du XXe siècle, tels Chostakovitch, Stravinsky, Barber, Schoenberg, Hindemith, Berg, Bartok et Boulez –  à la suite de Georg Solti et jusqu’en 2006, année où il est nommé principal chef invité à la Scala de Milan. Depuis, il multiplie les actions et les concerts à travers le monde.

2022 marquera ainsi la troisième participation du chef au Concert du Nouvel an de Vienne (après 2009 et 2014), suivi mondialement par des millions de (télé)spectateurs. Un engagement qui vient s’ajouter aux nombreux autres de Daniel Barenboim, actuel directeur musical de l'Opéra d'État de Berlin Unter den Linden depuis 1992, de chef d'orchestre de la Staatskapelle Berlin, ou encore de ses activités de pianiste.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading