Attila change de voix en novembre

Xl_lyon_tce

Chaque année, au début du mois de novembre, l’Opéra national de Lyon propose une version de concert d’un chef d’œuvre du bel canto. Après un cycle Bellini (proposant I Capuleti et i Montecchi avec Anna Caterina Antonacci et Olga Peretyatko en 2011, I Puritani avec Olga Peretyatko et Dmitry Korchak en 2012, ou Norma avec John Osborn, Enrico Iori, Elena Mosuc, Michele Pertusi, Sonia Ganassi et Anna Pennisi en 2013), l'établissement lyonnais enchainait avec un cycle Rossini (Semiramide en 2014, puis Zelmira, et Ermione sous la baguette du regretté Alberto Zedda).

2017 fait basculer ce rendez-vous dans une ère Verdi avec Attila, donné ce 12 novembre à Lyon sous la baguette du nouveau jeune chef permanent Daniele Rustioni, avant d'être repris au Théâtre de Champs-Elysée trois jours plus tard. Nouveauté de cette saison : l’incorporation de cet opéra en version de concert dans le festival annuel de l’Opéra de Lyon (cette année sous le thème de Verdi) qui se tiendra en mars et avril 2018. Le production concertante reviendra donc le 18 mars à l’Auditorium de Lyon, avec Dmitry Ulyanov dans le rôle-titre.

Toutefois, si la basse russe qui a déjà pu ravir le public lyonnais en Roi René dans Iolanta la saison dernière était fortement attendue dans le rôle d’Attila, un changement de distribution est annoncé le concernant. Il sera remplacé ce 12 novembre, tant à l’Opéra de Lyon qu’au Théâtre des Champs-Elysées, par le baryton-basse uruguayen Erwin Schrott (qui a déjà chanté le rôle sur disque, ou encore l'année dernière sur la scène du Teatro Massimo). De plus, le rôle de Foresto initialement attribué à Riccardo Massi se verra finalement interprété par Massimo Giordano. À ce stade, les raisons de ces changements ne sont pas communiquées.

Enfin, Grégoire Mour a été annoncé dans le rôle d’Uldino, personnage dont le nom de l’interprète était encore inconnu lors de l’annonce des deux saisons.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading