Zaïs - Zaïs

Informations Description Extraits
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Compositeur :Jean-Philippe Rameau
  • Librettiste :Louis de Cahusac
  • Année de création :1748
  • Lieu de création :France
  • Nombre d'acte :5
  • Langue originale :Français
  • Maison d'opéra de la production originale :Académie Royale de Musique

Description de l'Œuvre

Description Prologue Acte 1 Acte 2 Acte 3 Acte 4

La partition de Zaïs comporte la mention : « ballet héroïque ». L’ouvrage est à rattacher au genre scénique appelé « opéra-ballet » reconnaissable à sa structure formée « d’entrées » reliées entre elles par un fil ténu, prétexte à des danses et des changements de décors agrémentés de « machines ». Zaïs ne connut qu’un succès modeste. La faiblesse du livret qui se présente avant tout comme une succession de divertissements, fut sévèrement critiquée. Cependant l’auteur, Louis de Cahusac, complice habituel de Rameau, avait lui-même parfaitement défini l’objet de ce genre mixte : « Les vers qui exposent le sujet, les machines qui l’embellissent, les décorations qui établissent le lieu où il s’exécute, n’en sont que les parties accessoires, la Danse est l’objet principal ».
Seule la musique de Rameau permit à Zaïs de sortir de l’oubli en 1977, date de son premier enregistrement. Parmi les pages les plus remarquables on peut citer l’ouverture qui rend avec une étonnante originalité le chaos et la création du monde. Les danses sont d’un grand raffinement et d’une grâce séduisante. Les « ballets figurés » comme le « ballet de la légèreté et de l’inconstance » (acte III) font progresser l’action, comme les chœurs d’une grande richesse mélodique. Plusieurs airs parviennent à susciter l’émotion, tel celui de Zélidie : « Coulez mes pleurs » (acte III). Rameau parvient à traduire l’atmosphère aérienne qui doit régner sur les péripéties d’une intrigue conduite par Zaïs, génie de l’Air. On peut ajouter qu’un parallèle a parfois été établi entre les épreuves imposées à Zélidie et celles affrontées par Pamina dans La Flûte Enchantée de Mozart. S’agirait-il d’une allusion à des épreuves maçonniques ? L’importance de l’Ordre sur la vie intellectuelle du XVIIIème siècle, les contacts de Rameau avec ce milieu influent et l’appartenance certaine du librettiste Cahusac à l’Ordre, conduisent à l’envisager. Quoi qu’il en soit, la présence de certains thèmes maçonniques ne saurait faire d’une œuvre essentiellement tournée vers le divertissement, un manifeste ou une profession de foi cryptée.

Résumé

Zaïs, esprit des airs, soumet son amante Zélidie à une série d’épreuves destinées à tester la solidité de son attachement. L’immortalité et le bonheur viendront récompenser la constance et la générosité de la fidèle bergère.

Prologue

« L’Ouverture peint le débrouillement du Chaos et le choc des Eléments lorsqu’ils se sont séparés ». Oromasès, roi des Génies, ordonne le réveil des Eléments et l’apparition de l’Aurore. L’Amour et les Plaisirs font leur entrée.

Acte 1

Zaïs, esprit des airs, aime une mortelle, la bergère Zélidie (« On ne forma jamais »). L’Amour conseille à Zaïs de mettre sa maîtresse à l’épreuve.

Acte 2

Pour éprouver la fidélité de Zélidie, Zaïs demande à Cindor de la séduire. Ce dernier tente de la conquérir en suscitant un ballet de statues animées (« C’est l’amour qui veille »), puis une tempête (« Aquilons, rompez votre chaîne »). Zaïs résiste et ne pense qu’à son amant. Cindor lui donne un bouquet de fleurs magiques qu’elle confie à Zaïs pour sa protection.

Acte 3

Cindor convainc Zélidie (« Coulez mes pleurs ») de la trahison de Zaïs, qui veut aller plus loin dans la mise à l’épreuve de son amante. Il prend l’apparence de Cindor. Il propose à Zélidie de se venger. Elle continue à résister à toutes ces épreuves.

Acte 4

Zaïs révèle à Zélidie sa véritable identité. Elle n’en conçoit aucun bonheur (« J’étais heureuse, et je ne le suis plus »). Zaïs décide de renoncer à ses pouvoirs pour redevenir un simple mortel. Les deux amants se retrouvent enfin (« Amour, jouis de ton ouvrage »). Oromasès accorde à Zélidie l’immortalité en récompense de sa fidélité et de sa générosité. Il bénit le couple.

Extraits

Mode immersif

Commentaires

Loading