Tancredi - Tancredi

Informations Description
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Compositeur :Gioacchino Rossini
  • Librettiste :Gaetano Rossi
  • Année de création :1813
  • Lieu de création :Italie
  • Nombre d'acte :2
  • Langue originale :Italien
  • Maison d'opéra de la production originale :Teatro La Fenice

Description de l'Œuvre

Description Acte 1 Acte 2

Premier grand opéra séria de Rossini, « Tancredi » est inspiré d’une tragédie de Voltaire et fut créé à la Fenice de Venise en 1813. La popularité immédiate de ce melodramma eroico, confirma la renommée du compositeur à travers l’Europe, après le triomphe de « La Pietra del Paragone » à la Scala de Milan un an auparavant. Rossini, à l’image de ces vingt et un ans, offrit dans l’ouvrage de l’enthousiasme à revendre, de l’émotion comme s’il en pleuvait, des héros éclatant de jeunesse. Dans la partition musicale, Rossini maintint des airs splendides, dans la plus pure tradition belcantiste, dont le plus fameux « Di tanti palpiti », fut parodié par Wagner dans les Maîtres Chanteurs. Cette constance alla de paire avec une réduction des récitatifs, des chœurs plus présents et une mise en valeur de l’orchestre. Ce fut pour l’époque, une véritable « révolution » dans le Monde Lyrique, à l’avant garde des grands opéras romantiques italiens du XIXe siècle. Il est à noter que Rossini écrivit une deuxième version du dénouement afin d’être plus conforme à celle de la tragédie de Voltaire.

Résumé
Au début du XIe siècle, à Syracuse, l’amour contrarié par les épreuves, les mensonges et les trahisons, de deux amants que tout sépare.
 

Acte 1

 A Syracuse, Argirio (ténor) a promit la main de sa fille, Amenaide (soprano), à
Orbazzano (basse), avec lequel il s’est allié pour combattre l’armée du byzantin Solamir. Malheureusement la jeune fille est secrètement amoureuse du chevalier en exil  Tancredi (alto). Elle lui écrit, sans le nommer, de la rejoindre et de libérer Syracuse. La lettre est interceptée et Solamir considéré comme le destinataire. Aménide est dès lors condamnée pour trahison. 

Acte 2

Revenu incognito et pensant Aménaide déloyale, Tancredi, provoque et tue néanmoins Orbazzano, puis repousse sa bien-aimée. Il part triompher des sarrasins et selon les versions, il retourne épouser Arménaide, disculpée par Solamir mourant, ou bien il expire apaisé de savoir, toutefois, son amante fidèle.  

Commentaires

Loading