Phaéton - Phaëton

Informations Description
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

Description de l'Œuvre

Description

Fruit de la collaboration entre le compositeur Jean-Baptiste Lully et le librettiste Philippe Quinault, Phaéton prend la forme d’une tragédie lyrique en cinq actes avec prologue. Commandée par Louis XIV, l’œuvre devait initialement s’appuyer sur un livret confié à Racine avec le concours de Nicolas Boileau. Lully refusera néanmoins cette première mouture relatant la Chute de Phaéton, pour confier la réécriture du livret à Quinault qui remania la version initiale pour mieux adapter le mythe grec.

Lully et Quinault mettent en scène le récit mythologique de Phaëton, fils d'Hélios (le Soleil) qui par vanité voulut s’approprier le char solaire de son père. Incendiant tous les pays qu’il survolait, Phaëton sera foudroyé par Jupiter avant de chuter du char et d’être précipité au sol. Le héros vaniteux qui voulait remplacer le Soleil fait manifestement écho au surintendant Fouquet, qui voulut offrir une fête (trop) somptueuse au Roi-Soleil en son château de Vaux, avant de tomber en disgrâce et d’être emprisonné.

Phaéton sera finalement créé à Versailles le 6 janvier 1683, sans machinerie, avant d’être repris au Palais-Royal le 27 avril suivant avec la parure scénique imaginée par l’ingénieux maître des machines Jean Berain. L’œuvre connait immédiatement un immense succès à Paris, avant d’être donné partout en France (notamment à Lyon en 1688 pour inaugurer la succursale locale de l’Académie Royale de Musique), puis dans la plupart des grandes capitales d’Europe.

Qualifié « d’opéra du peuple » du fait de sa popularité (en écho à Atys, « opéra du roi »), Phaéton impressionne par la variété de son langage musical et l’invention instrumentale et rythmique de Lully.

Après son succès initial, Phaéton sera oublié pendant près de 250 ans, avant d’être redécouvert, notamment à Lyon en 1993 pour la réouverture du nouvel Opéra, sous la baguette de Marc Minkowski.

Commentaires

Loading