Cyrano de Bergerac - Cyrano de Bergerac

Informations Description
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Compositeur :Franco Alfano
  • Librettiste :Henri Cain
  • Année de création :1936
  • Lieu de création :Italie
  • Nombre d'acte :4
  • Langue originale :Français
  • Maison d'opéra de la production originale :Teatro Costanzi - Teatro dell'Opera di Roma

Description de l'Œuvre

Description Acte 1 Acte 2 Acte 3 Acte 4

En 1925 le dramaturge et librettiste Henri Cain (1857-1937) propose à Franco Alfano (1875-1954) de composer un opéra à partir de la fameuse pièce d’Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac (1897). Cain vient d’adapter l’ouvrage au cinéma en négociant un accord avec les descendants de Rostand, mort en 1918. Comme plusieurs autres musiciens, Alfano a déjà songé à mettre en musique Cyrano de Bergerac mais les exigences financières de Rostand constituaient jusqu’alors un obstacle insurmontable. Auteur de ballets à succès Alfano s’est illustré avec Risurezzione (1904), un opéra inspiré par l’oeuvre de Tolstoï. En 1921, il triomphe avec La Leggenda di Sakuntala. Mais si Alfano est passé à la postérité c’est parce qu’à la demande de Toscanini il a achevé Turandot (1926) à partir des esquisses laissées par Puccini. Cette notoriété semble avoir condamné Alfano au rôle de disciple. Classé parmi les véristes, il tente de concilier cet héritage avec l’influence de la musique de Massenet, Debussy ou Ravel à travers un langage musical subtil et raffiné. De son propre aveu Alfano souhaitait : « être lui-même et évoluer avec les courants modernes ».

Alfano écrit la partition de Cyrano de Bergerac entre 1933 et 1936 en conservant la langue française. Malgré certaines coupures, le livret reste très fidèle à son modèle. Alfano décide également d’écrire une version en italien qui sera créée à l’Opéra de Rome le 22 janvier 1936 sous la direction du célèbre chef d’orchestre, Tullio Serafin (1878-1968). La version originale en français sera donnée le 29 mai de la même année à Paris, à l’Opéra-Comique. Ce sera le dernier succès du compositeur.

Si la comédie héroïque en cinq actes et en vers de Rostand (1868-1918) est l’œuvre la plus populaire du théâtre français de la fin du XIXème siècle, il est évident que l’opéra qui en a été tiré ne brille pas au firmament du théâtre lyrique. Pour quelles raisons cette œuvre est-elle tombée dans l’oubli ? Ou plus exactement pourquoi en est-elle sortie à l’orée du XXIème siècle ? Poète, polémiste ardent et homme d’armes au courage éclatant Cyrano est affublé d’un nez grotesque qui lui interdit d’avouer son amour à sa cousine, la belle Roxane. L’âme noble et raffinée d’un homme passionné reste prisonnière d’un visage ridicule. On comprend qu’un tel personnage, héros romantique par excellence, puisse tenter plus d’un grand interprète. Deux ténors exceptionnels sont donc à l’origine de la résurrection du poète gascon au nez encombrant : Roberto Alagna lui a prêté sa voix dès 2003 et Placido Domingo s’est glissé à son tour dans la peau du personnage en 2005. Depuis, les deux chanteurs défendent avec brio le Cyrano oublié d’Alfano.

Résumé

Cadet de Gascogne plein de courage et d’esprit, Cyrano a le verbe haut et l’humeur intraitable, excepté quand il s’agit d’amour. Affligé d’un nez aussi ridicule qu’énorme, Cyrano n’ose avouer sa passion à sa cousine, la belle Roxane. La jeune fille aime et est aimée du séduisant Christian de Neuvillette, un jeune homme généreux mais incapable d’exprimer ses sentiments. Cyrano propose à l’amoureux dépourvu d’éloquence de le seconder : « Je serai ton esprit, tu seras ma beauté ». Christian épouse Roxane mais il doit partir à la guerre. Chaque jour il envoie à sa jeune épouse des missives enflammées entièrement dictées par Cyrano. Sans le savoir, Roxane aime Cyrano à travers Christian. Quand les deux hommes décident de lui révéler la vérité, Christian est tué au combat. Cyrano gardera le secret  jusqu’au jour de sa mort où il finit par avouer son amour à Roxane. 

Acte 1

Cyrano aime sans espoir sa belle cousine Roxane. Poète raffiné et amoureux passionné, Cyrano est condamné à se taire en raison de la laideur de son nez, énorme et grotesque. Roxane de son côté, est éprise d’un beau jeune homme totalement dénué d’esprit, Christian de Neuvillette.

Acte 2

Christian doit intégrer la compagnie des cadets de Gascogne. Craignant qu’il n’y soit rudoyé, Roxane le recommande aux bons soins de son cousin. Christian et Cyrano deviennent amis. Constatant à quel point il est difficile au jeune homme d’exprimer ce qu’il ressent, Cyrano lui propose de lui servir d’interprète. Caché dans l’ombre, Cyrano adresse une déclaration ardente à Roxane accoudée à son balcon et c’est Christian qui va  ensuite recueillir le baiser de la jeune femme tandis que Cyrano s’éclipse.

Acte 3

Roxane et Christian se sont mariés, malgré le comte de Guiche qui est lui aussi épris de la jeune femme. Le comte se venge en envoyant Christian et Cyrano au siège d’Arras. Pendant cette séparation le jeune homme envoie à Roxane des lettres enflammées qui lui sont toutes dictées par Cyrano. Ces lettres produisent un grand effet sur Roxane dont l’amour s’intensifie et s’épure. Désormais elle aime Christian pour la beauté de son âme et non plus pour son physique avantageux. Le jeune homme réalise que Cyrano a gagné le cœur de sa cousine qui l’aime sans le savoir. Roxane décide d’aller rejoindre son époux sur le front. Le jour de son arrivée, Christian est tué au moment où les deux complices avaient décidé de révéler leur secret. Par respect pour son ami, Cyrano ne dit rien à Roxane. 

Acte 4

Roxane s’est retirée dans un couvent où Cyrano lui rend régulièrement visite depuis quinze ans. Ils entretiennent tous les deux le souvenir de Christian. Un jour, Cyrano arrive blessé à la tête par un de ces ennemis que lui attirent sa franchise et son intransigeance.  Agonisant, il dissimule sa blessure à Roxane qui lui montre la dernière lettre qu’elle a reçue de Christian dont elle est toujours passionnément amoureuse. Cyrano met tant d’ardeur à lire cette lettre que Roxane comprend qu’il en était l’auteur : « Les mots chers, les mots fous, c’était vous ! La voix dans la nuit, c’était vous… ». L’innocente et généreuse supercherie est enfin découverte. C’est son cousin que Roxane aimait à travers Christian. Cyrano avoue son amour en mourant.

Commentaires

Loading