Aureliano in palmira - Aureliano in P...

Informations Description
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

Description de l'Œuvre

Description Acte 1 Acte 2

Gioachino Rossini est d’une des figures dominantes de l’histoire de l’opéra du XIXe siècle. En 1813, il a tout juste 21 ans quand il compose « Aureliano in Palmira. » Cet opéra séria est la deuxième commande que le théâtre de la Scala de Milan passa au compositeur, après le succès retentissant un an auparavant sur la même scène de « La Pietra del Paragone ». Du librettiste ne sont parvenues que les initiales, G.F.R, pour certains il s’agirait de Gian Francesco Romanelli, pour d’autres, de Felice Romani. Malgré d'évidentes qualités, l’opéra connut un succès mitigé et tomba dans l’oubli jusqu‘en 1980 où l’œuvre fut remontée à Gênes. Entre temps, Rossini réutilisa des parties conséquentes d’Aureliano dans d’autres opéras, notamment pour l’ouverture « d’Elisabetta regina d’Inghilterra », et celle très célèbre de « Il Barbiere di Siviglia ».

Résumé

En 272, dans la cité ancienne de Palmyre, la reine Zenobia et son amant Arsace, sont battus et faits prisonniers par l’empereur Aureliano. Malgré l’amour qu’il porte à Zenobia, et la fureur jalouse qu’il voue à Arsace, et face à la détermination des amants à mourir ensemble, Aureliano leur rendra la liberté contre la promesse de leur fidélité indéfectible à Rome.

Acte 1

Dans le temple, Zenobia (soprano), la reine de Palmyre, son bien-aimé Arsace (alto castrato), le Prince de Perse et les prêtres offrent un sacrifice à Isis pour les délivrer de l’assaut de l’armée romaine. Oraspe (ténor), général de l’armée de Palmyre, entre et annonce que les perses ont subi une grave défaite, qu’Arsace a été fait prisonnier et que les ennemis sont aux portes de Palmyre. Zénobia demande à Aurélieno (ténor), l’empereur de Rome, de libérer Arsace et les prisonniers. Devant son refus, elle l’implore de voir Arsace une dernière fois. Réunis, les deux amants pleurent ensemble sur leur destin. Aurélien offre à Arsace la liberté s’il renonce à Zenobia. Son refus le condamne à mort. Les armées romaines et celles de Palmyre se préparent pour une dernière bataille.  

Acte 2

Palmyre est désormais sous domination romaine. Aureliano, avoue son amour à Zenobia qui le repousse. Arsace qui s’est enfui et réfugié dans la campagne, apprend que sa bien aimée est retenue prisonnière. Il décide de lancer une nouvelle attaque contre les romains pour la délivrer. La nuit tombée ils se retrouvent furtivement et s’embrassent. Découverts par les troupes romaines, ils sont arrêtés et jurent de mourir ensemble. Publia (mezzo-soprano), la fille d’un général romain, secrètement amoureuse d’Arsace, supplie l’empereur d’épargner ce dernier. Dans le palais de Zenobia, le Grand Prêtre (basse), et Licino (basse), un tribun implorent à leur tour Aureliano. Magnanime, décide la libération des deux amoureux contre l’engagement de leur fidélité à Rome.

Commentaires

Loading