Il Campanello - Wexford Festival 2016 - Il Campanello - Wexford Festival 2016

Informations Description
Imprimer
Xl_avatar © Copyright all right reserved

Informations générales

Description

Avec la première de « Il campanello » donnée au Teatro Nuevo en 1836, les Napolitains ont certainement découvert tout ce que recouvrait le mot « absurde » et n’ont pas boudé leur plaisir face à cet opéra-bouffe en un acte d’une drôlerie irrésistible.
Jouant un rôle central dans l'intrigue, la « sonnette de nuit » de la boutique de l’apothicaire Don Annibale Pistacchio va en effet constamment interrompre la nuit de noces qu’il souhaite vivre avec Serafina. Le trublion est Enrico, ancien amant, bien décidé à reconquérir la nouvelle épouse.

Pour sa 65éme édition, le Wexford Festival Opera a souhaité remettre cette œuvre sur le devant de la scène, qui mérite d'être mieux connue. Programmée les 27 et 30 octobre, les 2 et 5 novembre 2016, cette touche de légèreté viendra contrebalancer de façon intéressante Maria de Rudenz, opéra sombre de Donizetti également à l’affiche lors de cette saison automnale.
La mise en scène a été confiée à Roberto Recchia, fidèle du festival irlandais. Aficionado de Donizetti, le metteur en scène (qui est également acteur) entend s’atteler à traduire ce que le compositeur italien qualifiait lui-même comme de « melodrama giocoso » (une espièglerie  mélodramatique). « Le Teatro Nuevo est la Maison des farces, explique Roberto Recchia. Mais dans le monde de l’opéra, Farceest une définition donnée à un opéra en un acte, concernant des sujets drôles et légers, alternant musique et dialogues. Ce qui s’apparente plus ou moins à la manière de l’Opéra comique français ».
Fort d’un rythme soutenu, l’œuvre est exigeante pour les interprètes. La partition offre notamment un rôle très enlevé à Enrico, interprété ici par le baryton Michele Patty. Le ressort comique repose également sur la basse, rôle tenu dans cette nouvelle production par Pietro di Bianco. L’heure est à la drôlerie la plus échevelée où Donizetti n’hésite pas à se pasticher lui-même citant son Marino Faliero parmi les gags musicaux de la scène du chanteur d'opéra enroué. A noter également, le second duo entre Enrico et Don Annibale qui relève lui aussi de la grande tradition des « duos bouffe ». Une virtuosité nécessaire qui explique peut-être pourquoi cet opéra ne revient à la scène que par éclipses. Un nouveau challenge donc pour le festival irlandais qui a choisi comme chef d’orchestre, la toute jeune Tina Chang.

Dates de représentations

27 octobre 2016 15:30:00

30 octobre 2016 11:00:00

02 novembre 2016 15:30:00

05 novembre 2016 15:30:00

La distribution

Rachel Croash

Pietro Di Bianco

Aidan Coburn

Michaela Parry

Michele Patti

Maria Hughes

Heather Ireson

Andrew Gavin

Henry Grant Kerswell

Personnages de l'œuvre

Serafina

Don Annibale

Spiridione

Madama Rosa

Enrico

Coro (Soprano)

Coro (Mezzo-soprano)

Coro (Tenor)

Coro (Bass)

Commentaires

Loading