Egisto - Grand Théâtre de Luxembourg (2013) - Egisto - Grand Théâtre de Luxembourg (2013)

Informations Description
Imprimer
Xl_avatar © Copyright all right reserved

Informations générales

Description

Production Opéra Comique
Coproduction Opéra de Rouen-Haute Normandie, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Le Poème Harmonique

Clori et Egisto, Climène et Lidio s'aimaient naguère, mais le destin les a séparés, un destin malicieusement versatile puisqu'il a décidé de les réunir à nouveau. Mais cette réunion ne se fera évidemment pas sans peine: quelles réticences, quels espoirs déçus, quelles douleurs, quelles colères vengeresses! Egisto manquera même d'y laisser la raison! Les dieux s'en mêleront. Et le pauvre Amour connaîtra des moments difficiles quand il tombera aux mains de quelques-unes de ses célèbres victimes mythologiques.

Tel est ramené à l'essentiel de son intrigue aussi compliquée qu'attendue l'argument d'Egisto, le septième opéra, créé à Venise en 1643, de Pier Francesco Cavalli, un compositeur qui, avec une trentaine d'opéras proposés d'abord à Venise et triomphant ensuite à Naples, Vienne ou Paris, va imposer le genre naissant.

Cavalli est bien connu à Luxembourg où l'on n'a pas oublié l'anthologique Callisto, reconstituée et dirigée par René Jacobs, et mise en scène par Hubert Wernicke, ou, il y a deux saisons, sa Didone confiée à William Christie et à son ensemble des Arts Florissants.

Egisto est aussi l'occasion d'autres retrouvailles, avec Benjamin Lazar dont on se rappellera les mises en scène du Sant'Alessio de Landi et de Cadmus et Hermione de Lully, deux superbes recréations des représentations originelles.

Cette fois encore, il invite les spectateurs à voyager dans le temps: c'est à la lumière «naturelle» des bougies que, revêtus de somptueux vêtements - or, broderies, dentelles - révélateurs de leur rang et de leur rôle, les dieux et les hommes tenteront de trouver la meilleure fin qui soit, celle qui permettra aux deux couples enfin reconstitués de s'exclamer: «Amour ne te séparera jamais plus de moi, Amour ne me séparera jamais plus de toi - Aimons donc, aimons donc!»

De jeunes et belles voix incarnent ces héros-là, accompagnées et stimulées par Vincent Dumestre, qui a reconstitué la partition, et son ensemble Le Poème Harmonique, déjà chaleureusement applaudis au Grand Théâtre à l'occasion des représentations de Cadmus et Hermione.

Plus d'informations sont disponibles sur le site officiel du Grand Théâtre de Luxembourg.

Dates de représentations

05 décembre 2013 20:00:00

07 décembre 2013 20:00:00

La distribution

Benjamin Lazar

Reinoud Van Mechelen

Marc Mauillon

Cyril Auvity

David Tricou

Claire Lefilliâtre

Isabelle Druet

Serge Goubioud

Luciana Mancini

Caroline Meng

Ana Quintans

Hasnaa Bennani

Luciana Mancini

Mélodie Ruvio

Caroline Meng

Hasnaa Bennani

Ana Quintans

Serge Goubioud

Mélodie Ruvio

Ana Quintans

Personnages de l'œuvre

Metteur en scène

Lidio

Egisto

Hipparco

Apollo

Clori

Climene

Dema

Voluptia

Belezza

Amore

Semele

Didone

Fedra

Hero

Cinea

L'Aurora

La Notte

Venere

Prima Hora

Commentaires

Loading