Dmitri Dmitrievitch Chostakovitch

Informations Biographie et œuvres
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Date de naissance :25/09/1906
  • Date de décès :14/08/1975
  • Nationalité :Russie, fédération de

Biographie

L_dmitrichostakovitch_web

"A la fin du XIXe siècle, Wagner a eu, d'une manière ou d'une autre, une influence sur tous les compositeurs qui l'ont suivi. Au XXe, le même phénomène s'est reproduit avec Chostakovitch." Gidon Kremer

Né en Russie en 1905, Dimitri Chostakovitch est aujourd'hui considéré comme le "Beethoven du XXème siècle", probablement parce que comme Beethoven, il est l'auteur d'œuvres symphoniques monumentales véritables chant d'un peuple, d'un corpus de quatuors où il s'est exprimé et confié, libre de toute contrainte. Cependant, il a été avec schoenberg, le compositeur le plus controversé du XXe siècle. Une bonne partie de cette controverse a trait à la question de son 'engagement' envers le régime soviétique et de sa prétendue soumission aux autorités politiques. Mais la raison profonde est lièe avant tout à la nature même de son langage musical, révolutionnaire par ses structures, son vocabulaire, et son sens de la construction narrative. 

Ses deux opéras achevés en sont de remarquables condensés : Le Nez d’après Gogol qu'il compose à 24 ans, un sujet dont l'envergure était idéale pour donner libre cours à son sens satirique aux dépends de l'ancien régime, et Lady Macbeth of Mzensk d’après le récit de Nicolas Leskov, débutée en 1930 dont la première eu lieu le 22 janvier 1934. Si l'oeuvre est accueilli comme une oeuvre majeure de la construction socialiste (jusqu'en 1936, elle sera jouée 83 fois à leningrad et 97 à Moscou). Mais, le 28 janvier 1936 un article de la Pravda intitulé "Chaos à la place de musique' attaque violemment l'oeuvre, inspiré directement par Staline. L'oeuvre est bannie.

Chostakovitch ne composera plus pour l'opéra. C’est aussi le début de son calvaire subissant honneurs et disgrâces selon la volonté de Staline avec lequel il entretient des relations paranoïaques. Cette dualité - entre l'œuvre "officielle" et publique, et celle plus intime- a marqué toute l'œuvre de Chostakovitch du sceau de la schizophrénie qui l’a rendue difficile à comprendre par le monde occidental, qui mit du temps à comprendre le message essentiel du compositeur.

Il meurt en 1974 des suites d'une crise cardiaque après un dernier voyage aux Etats-Unis. 

Commentaires

Loading