Modest Petrovich Moussorgski

Informations Biographie et œuvres
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Date de naissance :21/03/1839
  • Date de décès :28/02/1881
  • Nationalité :Russie, fédération de

Biographie

L_moussorski

"Plus que sa vie d’échec, il faut surtout souligner son existence de compositeur « raté », de tâcheron du papier réglé, quasiment incapable de mettre le moindre point final au bas d’une partition. Ses réussites magistrales sont pourtant nombreuses — suffisamment, en tout cas, pour que lui soit décerné le statut de compositeur majeur du XIXe siècle européen." Xavier Lacavelerie Moussorgski Actes Sud Classica - 2011)

Modest Petrovich Moussorgski descendant d'une plus vieilles familles russes, reçut une éducation générale sérieuse à l'européenne. Sa curiosité naturelle et son temperament révolté le poussèrent rapidement vers un groupe de jeunes compositeurs, incluant Balakirev et César Cui. Balakirev et Cui, avec Borodine, Rimski-Korsakov, qui formèrent le « Mighty Kutcha » (groupe des cinq), un groupe de compositeurs nationalistes engagé dans des sujets généraux comme le progrès social, la démocratisation de l'art...

Souffrant de différentes crises nerveuses, spirituelles et mentales, son instabilité mentale le gênera tout le reste de sa vie, pour travailler avec continuité, terminer des projets, et même maintenir des relations amicales. Moussorgski deviendra un alcoolique prédisposé à des attaques de delirium tremens.

Laissé sans aucune source stable de revenu, en 1861 après la libération des serfs, il s'installe à Saint-Pétersbourg, où il signe sa tentative la plus radicale dans le réalisme musical avec son Zhenit’ba (Le Mariage), inachevé, un opéra basé sur la farce classique de Gogol.

Avec Boris Godounov, Moussorgski combine son nouveau style vocal réaliste avec un lyrisme romantique. La première version de l’opéra en 1868 est présentée au Théâtre Mariinsky sans succès même s'il le révise de manière drastique. C'est la version révisée qui est jouée en 1874 qui sera son seul opéra totalement mis en scène pendant la vie du compositeur.

A l’époque de la première de Boris Godounov, Moussorgski était déjà en train de travailler sur un autre opéra : Khovanchtchina, une autre épopée historique gâchée par une rechute. Il travaille aussi sur un opéra comique, Sorochinskaya yarmarka (La Foire de Sorotchintsy) qu'il abandonne. En 1881, le compositeur a eu une série d’attaques alcooliques épileptiques. Il est mort quelques mois plus tard.

Après son décès, ses œuvres furent éditées, « corrigées », et quelques fois révisées par Rimski-Korsakov qui compléte et orchestre une version de Khovanchtchina ; Ravel et Stravinsky ont aussi orchestré des sections de l’opéra pour des productions tardives. Boris Godounov fut aussi révisé par Rimski Korsakov, Chostakovitch et d’autres ont suivi.

Ce n’était pas avant 1928 qu’une édition complète des œuvres de Moussorgski comme il les avait écrites, a été publiée.

Commentaires

Loading