Thomas Quasthoff renonce à la scène

Xl_thomas-quasthoff

Après « presque quarante ans de carrière » (débutée en 1976 à force de persévérance et malgré un handicap sévère – une atrophie des membres inférieurs et supérieurs), le baryton-basse allemand Thomas Quasthoff annonce aujourd’hui mettre un terme à sa carrière scénique – sa santé ne lui permettant plus « d’atteindre le niveau d’excellence qu’il s’est fixé tant pour [lui]-même que pour [s]on art ».

Tout au long de sa carrière, Thomas Quasthoff s’est produit en concerts sur la plupart des scènes européennes et jusqu’au Carnegie Hall de New York aux côtés des plus grands chefs (de Claudio Abbado à Daniel Barenboim, de Zubin Mehta à Riccardo Muti, entre autres). Et l’on se souvient tout autant de sa voix claire et puissante à l’opéra, que ce soit dans le Fidelio donné au Festival de Pâques de Salzbourg en 2003 dirigé par Sir Simon Rattle ou encore dans Parsifal à Vienne.

Et aujourd’hui, si Thomas Quasthoff n’entend plus se produire sur scène, il ne renonce pas pour autant à l’art lyrique – et entend « s’atteler à de nouveaux défis ». En plus de porter un talk-show culturel pour la télévision allemande (qui lui a donné sa chance à ses débuts), le baryton allemand entend continuer à soutenir « les nouvelles générations de chanteurs » en conservant la direction artistique de Das Lied, le concours lyrique qu’il a créé en 2009.
Il continuera tout autant à donner ses master classes à travers l’Europe (dont on connait le ton si particulier, toujours teintées d’humour) : on le retrouvera ainsi par exemple à la Cité de la Musique les 15, 16 et 17 février prochain dans une Master class publique et gratuite consacrée au Lied romantique (réservations au 01 44 84 44 84 - on trouve par ailleurs plus d’informations sur le site de la Cité de la Musique à cette adresse).

| Imprimer

Commentaires

Loading