Munich fête dignement l'année Strauss

Xl_richard_strauss

L'on pouvait s'y attendre, l'Opéra de Munich va célèbrer dignement l'enfant le plus célèbre du pays, Richard Strauss, dont on fête en 2014 les 150 ans de la naissance. L'institution bavaroise a même déjà débuté les réjouissances en proposant, en début de mois, la très ancienne production (qui n'en est pas moins belle) de Der Rosenkavalier signée par Otto Schenk. Elle était dirigée par l'enthousiasmant chef russe Kirill Petrenko, directeur musical de la maison, et la magnifique soprano finlandaise Soile Isokoski incarnait le rôle-titre.

Ces jours-ci, c'est Salomé, dans la mise en scène de William Fredkin – surtout connue comme réalisateur de cinéma (L'exorciste) -, qu'on peut y entendre, avec la soprano allemande Nadja Michael dans le rôle de la Princesse de Judée et Alan Held dans celui de Jochanaan, tous deux réunis sous la baguette du chef israélien Asher Fisch. En mai, c'est la fameuse production d'Ariadne auf Naxos imaginée par le prolifique autant que talentueux metteur en scène Robert Carsen qui investira le vaste plateau de la Bayerisches Staatsoper. Le rôle d'Ariadne sera tenu par la formidable soprano autrichienne Riccarda Merbeth, Bachus sera chanté par le ténor américain Robert Dean Smith, et la partie de zerbinette sera confiée à la soprano canadienne Jane Archibald, connue pour son registre aigu stratosphérique. Ce titre, ainsi que Le Chevalier à la rose, seront repris – avec des distributions sensiblement différentes – pendant le célèbre Sommerfestpiele, festival d'été pendant lequel on pourra également entendre Die Frau ohne schatten, titre qui a ouvert la saison 2013-2014 de l'Opéra munichois. Cette nouvelle production, signée par le très doué homme de théâtre polonais Krystof Warlikowski, offrira un plateau vocal de haut vol : Adrianne Pieczonka, Deborah Polaski et Elena Pankratova côté dames, Johan Botha et John Lundgren côté messieurs.

Mais avant cela, le 9 juin, un concert de comémoration sera dirigé par Kirill Petrenko, en mettant quelques pages symphoniques de Richard Strauss en exergue : Les Métamorphoses et le poème symphonique Don Juan, ainsi que les sublimes Vier letze Lieder (quatre derniers lieder) qui seront interprétés par Soile Isokoski. Un autre concert en Hommage au compositeur bavarois sera donné pendant le Festival d'été (le 12 juillet), gratuitement, et il donnera à entendre deux autres de ses poèmes symphoniques, Till l'espiègle et Une Vie de héros, ainsi que des Lieder chantés par la soprano star Diana Damrau. Philippe Jordan sera au pupitre. N'oublions pas, enfin, de citer un liederabend donné par le magnifique baryton américain Thomas Hampson, qui sera accompagné au piano par Wolfram Rieger (27 juillet).

Autant dire que les bonnes raisons ne manquent pas de se rendre dans la capitale de la Bavière d'ici à la la fin juillet !

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading