L’Opéra Royal de Wallonie-Liège organise le premier grand concours de chefs d’orchestre d’opéra

Xl_concours-chefs-orchestre-opera-liege-wallonie

Si les concours de chant sont assez courants, ceux de chefs d’orchestre se font extrêmement rares. Il existe effectivement déjà un concours à Budapest, réalisé par la MÁV Budapest Symphony Orchestra avec la collaboration de l’Institut italien de la culture à Budapest, Artes National Orchestra, Studio Musica Hungary et le Contempoars International Artists Management qui a eu lieu en 2015. En novembre dernier, c’était la Felix Mendelssohn Conducting Competition à Salonicco (ou Thessalonique) en Grèce. Toutefois, force est de constater que ces concours restent relativement modestes, tant en termes d'envergure que de dotation (la Felix Mendelssohn Conducting Competition offrait par exemple un premier prix de 2000 euros, pour des frais de participation de 320 euros).

L’Opéra Royal de Wallonie-Liège change cette année la donne en organisant du 18 au 26 août 2017 la première édition de son Concours International de Chefs d’Orchestre d’Opéra, concours de grande envergure qui promet au lauréat une dotation de 10 000 euros (pour un droit d’inscription de 400 euros à payer uniquement une fois sélectionné pour le concours), 4 000 euros pour le deuxième prix et 2 000 pour le troisième. En plus de cette dotation attractive et des perspectives professionnelles que peuvent amener un tel concours, l’Opéra se montre surtout soucieux de garantir une véritable continuité dans la carrière du lauréat qui se verra également proposer un contrat d’engagement pour diriger une production à l’Opéra Royal de Wallonie-Liège, qu’il signera « immédiatement après la remise des prix » (selon le règlement). Ce concours constitue donc un double événement puisque c’est la première fois qu’un concours de direction d’orchestre de cette ambition est organisé et est entièrement dédié à la direction d'opéras.

Ce dernier voit le jour suite à un « vieux rêve » du directeur de l’Opéra, Stefano Mazzonis di Pralafera, pour qui la direction d’opéra est véritablement un art particulier, différent de la direction en concert ou de l’orchestre traditionnel. Il souhaitait par ailleurs déjà mettre en place un concours de ce type il y a quelques années, alors en partenariat avec le Concours de chant de la Ville de Verviers, également en Belgique. Les raisons financières ont malheureusement eu finalement raison du projet et c’est pourquoi la maison liégeoise se lance aujourd’hui dans la production d'un événement qui lui est propre, quand bien même les mécènes restent bien entendu les bienvenus. Actuellement, quelques sponsors privés et institutionnels aident, notamment aux frais annexes tels que les logements ou les déplacements des artistes, membres du jury ou candidats.

Ce concours, qui souhaite mettre en avant les jeunes talents, est ouvert à tous les candidats nés après le 1er janvier 1982 : la compétition s'adresse aux chefs pouvant d'ores et déjà revendiquer une formation (les études étant déjà à elles seules assez longues) et une certaine expérience. L’idée est ici de juger les participants en configuration de concert (incluant le chant) mais aussi la façon dont le candidat va faire travailler les musiciens et les solistes, ou encore comment il va s’inclure dans le travail global d’une production. C’est pourquoi il y aura, par exemple, une épreuve au piano s’apparentant aux musicales des opéras après l’épreuve éliminatoire. Les épreuves suivantes reposeront sur la direction d’orchestre avec solistes, chœurs et maîtrise (Carmen étant au programme). L’ensemble des épreuves sera également ouverte au public.

Si la liste officielle des membres du jury ne sera pas publiée avant mi-avril, l'établissement liégeois entend s'appuyer sur des chefs d’orchestre, des chefs de chœurs, des agents et des chanteurs. Sous réserve de changement (ce qui n’est pas à exclure lorsque l’on considère la date encore éloignée du concours), les noms du chef Jesús López Cobos, de l’ancien Chef des Chœurs de l’Opéra national de Paris, Patrick Marie Aubert, ou encore celui d'Eric Vigié de l’Opéra de Lausanne sont déjà évoqués. L'Opéra se montre néanmoins prudent et souligne qu'ils restent à confirmer d'ici à la publication définitive de la liste du jury.

Les jeunes chefs de 35 ans et plus ont jusqu’au 31 mars prochain pour s’inscrire en complétant le dossier d’inscription (accessible en ligne) avant d’être prévenus le 30 avril au plus tard de leur admission. Ce dernier doit comporter une fiche signalétique, un CV, un enregistrement vidéo, une photographie de type « portrait » en haute définition ainsi qu’une copie du passeport du candidat. L’ensemble des épreuves se tiendra à l’Opéra Royal de Wallonie-Liège et le candidat doit connaître l'entièreté des œuvres proposées dans le règlement parmi lesquels le jury choisira celles qui devra diriger. Ci-dessous, la liste de ces dernières par épreuve :

Epreuve éliminatoire :

Direction d'orchestre :

Il Barbiere di Siviglia (Rossini) — Ouverture
Die Zauberflöte (Mozart) — Ouverture
La Forza del destino (Verdi) — Ouverture
Le Roi d'Ys (Lalo) — Ouverture
Der Freischütz (Weber) — Ouverture

Epreuve 1/8 de finale : musicale avec solistes au piano :

Carmen (Bizet)
Falstaff (Verdi)
La Bohème (Puccini)

Epreuve 1/4 de finale : Direction d’orchestre avec solistes, Chœurs et Maîtrise :

La Bohème (Puccini) - 1er et 4ème acte
Carmen (Bizet) — 1er et 4ème acte

Epreuve 1/2 finale : Direction d'orchestre avec solistes, chœurs et maîtrise :

La Bohème (Puccini) – 2ème et 3ème acte
Falstaff (Verdi) – 1er acte, 2ème tableau du 2ème acte et 2ème tableau du 3ème acte
Carmen (Bizet) – 3ème acte

Epreuve finale : Direction d’orchestre avec solistes, Chœurs et Maîtrise :

La Bohème (Puccini)
Falstaff (Verdi)
Carmen (Bizet)

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading