L'Opéra de Sydney fait peau neuve

Xl_sydneyop3

Véritable emblème national, l'Opéra de Sydney (achevé en 1973) a récemment annoncé un plan de rénovation résolument ambitieux, chiffré à 202 millions de dollars. Annoncé par le ministre des arts, ce chantier entend « s'assurer que la maison d'opéra australienne corresponde aux besoins et aux attentes de son public, des artistes qui s'y produisent ainsi que des 8,2 millions de visiteurs qu'elle accueille chaque année, tout en améliorant son accessibilité ». Un véritable enjeu pour ce bâtiment classé au patrimoine mondial de l'Unesco, qui contribue à hauteur de 775 millions de dollars au chiffre d'affaires annuel de l'état de la Nouvelle-Galles du Sud, et dont l'impact économique pour l'ensemble du pays est estimé à 4,6 milliards de dollars.

Le budget alloué de 202 millions par un fond gouvernemental est destiné à couvrir les dépenses nécessaires à l'entretient et au réaménagement de plusieurs zones de l'opéra ainsi qu'à la création de nouveaux espaces. Le plan de rénovation se découpe en quatres axes majeurs :

  • Améliorer l'accoustique (régulièrement critiquée), l'accessibilité, et l'efficacité et la polyvalence de la salle de concert principale ;
  • Transformer l'espace actuellement dédié aux bureaux en un nouveau Centre de Création et d'Apprentissage, un lieu dédié aux enfants, aux familles et aux jeunes ;
  • Supprimer le chapiteau de la promenade nord et construire une nouvelle réception au sein de l'enceinte du bâtiment, dotée d'une vue spectaculaire sur le port de la ville ;
  • Créer une entrée piétonne chaleureuse sous les Monumental Steps, et améliorer l'accès au foyer principal, qui se veut plus confortable et accueillant.

Parmi ces quatre chantiers, le plus ambitieux demeure la salle principale et son accoustique. Le directeur de l'orchestre de la maison Rory Jeffes annonce à ce propos que « pour la première fois, la salle principale délivrera les ambitions véritables des créateurs de cet incroyable édifice - et le vrai gagnant sera le public. Les visiteurs pourront venir s'asseoir et apprécier l'Orchestre Symphonique de Sydney et tous les autres grands orchestres du monde juste ici, à l'Opéra de Sydney, dans l'une des meilleures accoustiques du globe ». La durée de cette seule transformation est estimée à 18 mois, elle débutera en 2019 et devrait être achevée pour la saison 2021. Elle intègrera notamment un système de son 3D et des panneaux mobiles réflecteurs pour adapter l'accoustique à chaque spectacle.

Parallèlement, notons que le Sutherland Theater, la seconde scène majeure qui accueille les opéras et les ballets, sera fermée de mai à décembre 2017, puisque le plan de rénovation réserve également 45 millions dédiés au remplacement de sa machinerie.

En marge de ce lifting, la maison australienne souhaite fêter son cinquantième anniversaire en 2023 en arrivant à réduire d'ici là son coût énergétique de 20%, avec une empreinte carbone neutre. Déjà notée « 4 étoiles vertes » par l'agence de notation environnementale Green Building Council (une note déjà particulièrement difficile à atteindre pour une construction de son époque), elle ambitionne d'en décrocher une supplémentaire, atteignant ainsi la plus haute évaluation possible.
Pour ce faire, la maison d'opéra prévoit une ribambelle de résolutions : réduire ses émissions de gaz à effets de serre de 7% d'ici 2019, changer son éclairage et en réduire le coût énergétique de 75%, recycler 85% de ses déchets (actuellement, seuls 65% son recyclés pour 20% en 2010) dont une partie sera utilisée pour sa rénovation, ou encore redistribuer la nourriture non consommée de ses restaurants, déjà partenaires de l'association Oz Harvest.

Enfin, pour célébrer ces importants changements, l'Opéra de Sydney a prévu de créer un nouvel opéra qui racontera sa propre création, et qui sera joué à l'extérieur du bâtiment, retraçant l'histoire de sa construction sur ce qui était alors un simple dépôt ferroviaire.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading