Festival de Pâques de Salzbourg 2023 : une nouvelle ère

Xl_salzbourg_2023

Alors que le Festival de Pâques de Salzbourg se prépare à lancer son édition 2022 le mois prochain, le programme de l’édition 2023 vient d’être annoncé et marque un tournant dans l’histoire de l'événement salzbourgeois.

Il s’agira en effet du premier programme imaginé par Nikolaus Bachler en tant que directeur artistique du Festival de Pâques de Salzbourg qui souhaite ouvrir une « nouvelle voie pour ce festival si ancré dans la tradition ». Le premier changement annoncé est musical, puisque chaque année, un chef viendra à la tête d’un orchestre de haut niveau. Ces invités de marque, différents d’une année sur l’autre, déploieront ainsi leur son unique et leur propre culture dans le cadre du festival. En 2023, le premier ensemble invité sera l'Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, dirigé par Andris Nelsons qui marquera donc le coup d’envoi de cette nouvelle tradition.

Par ailleurs, cette édition sera centrée sur le compositeur né à Leipzig, Richard Wagner, et proposera une réécriture du Tannhäuser mis en scène par Romeo Castellucci. Il s’agira d’une réadaptation de la production créée à l'Opéra d'État de Bavière en 2017, qui permettra à Jonas Kaufmann de faire ses débuts dans le rôle-titre. Autre événement marquant cette production : Marlis Petersen interprétera son tout premier rôle wagnérien grâce au personnage d’Elisabeth, tout en faisant ses débuts au Festival de Pâques. Le reste de la distribution a de quoi impressionner tout autant, avec Elīna Garança en Vénus, Georg Zeppenfeld en Landgraf Hermann ou encore Christian Gerhaher dans le rôle de Wolfram von Eschenbach. A noter également que cette production suivra en grande partie la version finale de l'opéra de Wagner, à savoir celle qui a été jouée pour la première fois à Vienne en 1875.

Autre grande première pour cette édition 2023, l’intégration de la danse dans le programme du festival. On connait la popularité croissante du ballet dans les maisons d'opéra et le festival entend manifestement s'adapter aux attentes du public en proposant la première mondiale de Träume (Dreams ou Rêves en français) du chorégraphe franco-israélien Emanuel Gat. Il est question d’une œuvre pour 14 danseurs inspirée par les Wesendonck Lieder de Wagner qui combinera les cinq célèbres poèmes avec des extraits de l'essai de Wagner Art et Révolution (Die Kunst und die Revolution), ce qui permettra d’aborder différentes facettes de l'œuvre wagnérienne. La chorégraphie sera interprétée par les membres de l’Emanuel Gat Dance Company.

Outre ces rendez-vous et innovations du festival, le programme prévoit également des rendez-vous symphoniques, comme Der Zorn Gottes (La Colère de Dieu) de Sofia Gubaidulina qui sera donné avec la 7ème Symphonie d'Anton Bruckner, ou encore la Suite orchestrale n° 3 en ré majeur de Bach proposée avec la 2ème Symphonie en ut majeur de Robert Schumann et une œuvre pour violoncelle et orchestre du compositeur français Thierry Escaich, donnée ici en première autrichienne avec Gautier Capuçon. Ce à quoi s’ajouteront les concerts de musique de chambre ou encore un Late-Night Concert dont le programme sera communiqué ultérieurement.

Plus d’informations sont disponibles sur le site officiel du festival.

Elodie Martinez

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading