Création du Prix Elan, nouveau prix pour la création contemporaine

Xl_concours_composition

L’Ircam et l’Orchestre national d’Île-de-France, « deux structures musicales fortement engagées en faveur de la création contemporaine et d’une nouvelle génération artistique »s’associent pour lancer un nouveau prix international de composition, le Prix Elan. Organisé en partenariat avec Radio France, la Maison de la Musique Contemporaine, les Éditions Durand-Salabert-Eschig / UMPC et la Sacem, le prix s’adresse aux jeunes compositrices et compositeurs. C'est ce qu'indique Fabienne Voisin, directrice générale de l’Orchestre national d’Île-de-France, qui précise que l'opération prend la forme d'un « nouveau concours international de composition pour orchestre, intégrant Île de créations (le concours de composition pour orchestre, créé en 2010, par l’Orchestre national d’Île-de-France) à l’Académie de l’Ircam. »

Pour Frank Madlener, directeur de l’Ircam : « L’orchestre est le lieu renouvelé pour l’imagination des compositrices et compositeurs au XXIe siècle. Son élargissement notamment par l’intégration de l’électronique constitue encore et toujours une terre nouvelle. L’intérêt vif manifesté par les jeunes artistes envers les ateliers de composition pour orchestre que nous avions initiés ces dernières années nous conduit à être plus ambitieux en cette période de sortie de crise sanitaire. Grâce à l’engagement de nos partenaires, le Prix Élan participera à l’émergence d’une nouvelle génération d’artistes avec à l’horizon le renouvellement du répertoire musical, qui nous est cher. »

La finale de cette première édition se tiendra le 1er juillet 2022, sous la présidence de la compositrice Augusta Read Thomas et de la pianiste Marie-Ange Nguci, tandis que la cheffe Rebecca Tong sera également associée à l’événement puisqu’elle dirigera l’Orchestre national d’Île-de-France lors du concert en public donné à la Philharmonie de Paris pour la finale du concours. Le Prix Elan ne s’arrêtera toutefois pas là, puisque les créations des finalistes seront ensuite reprises dans le cadre des saisons de l’Orchestre, en tournée en Île-de-France et en Régions afin de leur assurer une très large diffusion. Il ne s’agit donc pas seulement de récompenser un travail, mais aussi d'offrir un tremplin à ces jeunes artistes en leur permettant de rayonner dans le temps, tout en les accompagnant de manière professionnelle.

En effet, « les jeunes compositeurs et compositrices sélectionnés pour concourir au Prix Élan bénéficieront d’une plateforme exceptionnelle d’accompagnement à la création alliant le savoir-faire des deux structures dans la formation à l’écriture pour l’orchestre et à l’électronique. Ils seront guidés dans leur travail de composition à la fois par les musiciens de l’Orchestre et par les équipes de l’Ircam, ainsi que par des artistes invités qui se joindront chaque année à l’encadrement ». De plus, dans le cadre de l’académie du festival ManiFeste, « les finalistes suivront un atelier de composition pour orchestre et participeront aux répétitions des concertos pour piano qu’ils ont écrits pour le concours ».

Le lauréat du concours verra non seulement sa création jouée avec celle des autres finalistes au cours des saisons suivantes, mais elle sera aussi diffusée sur les ondes de France Musique lors de l’émission « Création mondiale » d’Anne Montaron, et sa partition sera publiée aux Éditions Durand-Salabert-Eschig / UMPC. Il recevra également une commande de l’Ircam et de l’Orchestre national d’Île-de-France pour l’écriture d’une œuvre pour instrument soliste, orchestre et électronique. Celle-ci sera ensuite créée lors du festival ManiFeste de l’année suivante.

Les candidatures sont d’ores et déjà ouvertes depuis le 1er juin et le resteront jusqu’au 3 novembre. Le concours est ouvert aux compositrices et compositeurs internationaux nés après le 1er janvier 1990. Les quatre finalistes seront annoncés le 25 novembre 2021, avant de bénéficier en décembre des Masterclasses délivrées par la compositrice Augusta Read Thomas, la pianiste Marie-Ange Nguci, ainsi que des musiciens de l’Orchestre, puis d’un atelier de composition dans le cadre de l’académie ManiFeste-2022, avec répétitions des concertos des finalistes.

Elodie Martinez

| Imprimer

Commentaires

Loading