Cecilia Bartoli, musicienne de cour avec les Musiciens du Prince

Xl_11-_g._luci_-_palais_princier_monaco_2015__glp-010-5847_

On connait le goût tout particulier de Cecilia Bartoli pour les versions originales des œuvres qu’elle interprète, accompagnée d’orchestres jouant sur des instruments anciens afin de mieux en restituer les couleurs originales. La directrice artistique du Festival de Pentecôte de Salzbourg (renouvelée dans ses fonctions jusqu’en 2021) a ainsi longtemps été très encline à multiplier les collaborations avec les ensembles spécialisés dans les interprétations sur instruments anciens, que ce soit l’Akademie für Alte Musik de Berlin, les Arts florissants, l’Orchestre baroque de Fribourg ou l’ensemble de La Scintalla.

Aujourd’hui, avec l’ambition de toujours « éveiller la curiosité des publics et de partager avec le plus grand nombre des partitions originales qu’elle nomme ses véritables trésors », Cécilia Bartoli imagine la création de son propre ensemble baroque d’instruments anciens, Les Musiciens du Prince – que présidera la violoniste Ada Pesch, fondatrice en 2004 et directrice artistique du festival de musique baroque d’Ernen, en Suisse.
Une création aux allures de double retour aux sources puisqu’en plus de renouer avec les origines des partitions, Cécilia Bartoli partage ce rêve artistique avec Jean-Louis Grinda, directeur de l’Opéra de Monte-Carlo, maison qui soutient le nouvel ensemble mais fut aussi l’une des premières scènes internationales à accueillir la cantatrice (notamment dans une mémorable Rosina du Barbiere di Siviglia alors que Cecilia Bartoli n’avait alors que 22 ans).

Destinés à vivre sur les plus grandes scènes d’Europe, Les Musiciens du Prince bénéficient du soutien de la famille princière de Monaco, qui confirme là « une passion séculaire pour les musiciens » et a permis au nouvel ensemble de musique baroque de devenir réalité en quelques mois.
Le concert inaugural des Musiciens du Prince aura lieu dans la Cour d’honneur du Palais princier le vendredi 8 juillet prochain. Accueillie au sein même de l’Opéra de Monte-Carlo par Jean-Louis Grinda, la nouvelle formation entend faire revivre la grande tradition européenne de la musique de Cour. De sorte que Cécilia Bartoli, qui en assurera la direction artistique, se considère « aussi, en quelque sorte, comme une musicienne de cour ». Relevant ce défi avec enthousiasme, la mezzo-soprano annonce déjà deux tournées internationales (des dates sont déjà annoncées à Amsterdam, Paris, Bruxelles, Londres, Munich, Vienne, Zurich, Hambourg, Paris, Versailles, Luxembourg) : l’une en novembre et décembre prochain qui reprendra le programme inaugural (Haendel, Vivaldi...) ; l’autre en février 2017 célèbrera le bicentenaire de la création de La Cenerentola de Rossini.
Enfin, Les Musiciens du prince marqueront leur début au Festival de Salzbourg (Pentecôte et Août 2017) avec une version scénique d’Ariodante de Haendel et une version concertante de La Donna del Lago le 4 juin 2017 (qui fera l’objet d’un enregistrement préalable).

En tournées :

  • En novembre 2017 : Mardi 15, Amsterdam Concertgebouw - Jeudi 17, Paris Théâtre des Champs-Elysées  - Samedi 19, Cologne Kölner Philharmonie - Lundi 21, Bremen Die Glocke - Mercredi 23, Bruxelles Bozar - Vendredi 25, Londres Barbican Centre - Dimanche 27, Munich Prinzregentheater - Mardi 29, Vienne Muzikverein
  • En décembre 2017 : jeudi 1er, Graz Musikverein - Samedi 3, Budapest Müpa - Lundi 12, Zurich Tonhalle.
| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading