3e Scène : Philippe Jordan « vers le silence » par Jean-Stéphane Bron

Xl_vers-le-silence-jordan-bron

On connait maintenant la « 3e Scène » de l’Opéra de Paris : parallèlement aux scènes de l’Opéra Garnier et de l’Opéra Bastille, l’Opéra de Paris imagine donc depuis 2015 également une « 3e Scène », numérique celle-là, et ayant vocation à diffuser les œuvres d’artistes et de créateurs, afin de faire découvrir autrement le monde de la danse et de l’opéra.
La dernière production en date de la « 3e Scène » de l’Opéra de Paris, Vers le Silence, immerge le spectateur au cœur des répétitions du chef Philippe Jordan et de l’Orchestre de l’Opéra national de Paris.

Réalisé par Jean-Stéphane Bron (à qui l’on doit déjà le film l’Opéra, qui dévoilait avec justesse et sensibilité les coulisses de l’Opéra de Paris), ce court-métrage Vers le Silence réussit le tour de force de dévoiler le rôle très concret du chef d’orchestre – cet obscur magicien qui certes dirige l’orchestre mais dont l’une principale mission est aussi de se faire oublier pour mieux se mettre au service de la musique, des interprètes et de l’émotion du public.
On découvre ici un Philippe Jordan assez fascinant, en répétition et préparant l’orchestre en vue d’une interprétation d’une telle intensité qu’elle ne peut conduire le public que « vers un silence » respectueux.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading