Quartett - Quartett

Informations Description
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Compositeur :Luca Francesconi
  • Librettiste :Luca Francesconi
  • Année de création :2011
  • Lieu de création :Italie
  • Langue originale :Anglais
  • Maison d'opéra de la production originale :Teatro alla Scala di Milano.

Description de l'Œuvre

Description

Deuxième opéra de Luca Francesconi dont il signe également le livret, Quartett fait l’objet d’une création mondiale à la Scala de Milan en 2011, par l’équipe catalane de La Fura dels Baus. Présentée comme une adaptation lyrique de Quartett, la pièce d’Heiner Müller, elle-même inspirée librement des Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos, Quartett met en scène deux chanteurs (le Vicomte de Valmont et la Marquise de Merteuil) dans un duel à la fois cynique, féroce et cruel en forme de « peep show claustrophobique » et qui, selon le compositeur, a vocation à troubler le spectateur et à le mettre mal à l’aise – car le confrontant à ses propres certitudes.

En amont de la représentation de Quartett à Londres en 2014, Luca Francesconi précise le dessein de son œuvre : « n’osez pas venir si vous n’êtes pas prêt à accepter que vous devez analyser ce que vous faites et qui vous êtes. Cette pièce est violente, parle de sexe, est blasphématoire et se montre sans aucune pitié. Les deux seuls personnages de cet opéra sont la définition du cynisme, ils ont fait le pacte de ne plus éprouver le moindre amour. L’amour et les sentiments sont bannis de leur existence, la seule chose qui reste et qui leur importe prend la forme d’une sorte de jeu d’Echec avec les corps et les âmes de ceux qui les entourent. Dès lors, ne venez pas si vous éprouvez un problème dans vos relations, vous pourriez découvrir quelque chose que vous ne souhaitez pas découvrir ! Mais osez venir si vous accepter de voir la réalité, d’appréhender à quel point notre cœur est sec, le peu d’espace laissé à nos sentiments hors de ce qui ne consiste pas à nous protéger nous-même émotionnellement, qui ne résulte pas pleinement de notre terreur du monde qui nous entoure. Nous sommes prisonniers de nos peurs. C’est le réel message ultime de cette œuvre, que nous ne pouvons pas cacher plus longtemps nos problèmes – et que nous ne devrions pas essayer de le faire. »

Commentaires

Loading