Le Prince Igor - Knyaz Igor

Informations Description
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Compositeur :Alexander Borodin
  • Librettiste :Alexander Borodin
  • Année de création :1890
  • Lieu de création :Russie, fédération de
  • Nombre d'acte :4
  • Langue originale :Russe
  • Maison d'opéra de la production originale :St Petersburg Opera

Description de l'Œuvre

Description Acte 1 Acte 2 Acte 3 Acte 4

Alexandre Borodine, membre du célèbre « Groupe des Cinq », travailla dix-huit ans à la composition de son unique opéra sans pouvoir l’achever. Après sa mort en 1887, Rimski-Korsakov et Glazounov s’attachèrent à terminer l’ouvrage dont il n’existe pas vraiment de version définitive. Le Prince Igor pose donc une multitude de questions musicologiques auxquelles la version mise au point en 1993, à l’initiative de Valéry Gergiev, a tenté d’apporter des réponses. Cet opéra, puissante fresque médiévale, est considéré comme la première grande épopée russe exaltant le sentiment patriotique notamment à travers de magnifiques chœurs. Deux civilisations dialoguent à travers le Prince Igor ; le folklore slave et les mélodies orientales, qui y sont magnifiés avec un grand souci d’authenticité. Les fameuses « Danses polovtsiennes » sont devenues emblématiques de la musique russe et sont souvent jouées dans une version pour orchestre seul.

Résumé

L’action se situe en 1185 à Poutivlié. Le Prince Igor, accompagné de son fils Vladimir, part combattre une tribu tartare, les Polovtsiens, menés par le khan Kontchak. Igor a confié au Prince Galitzky, le frère de sa femme, Yaroslavna, le soin de veiller sur elle et de gouverner en son absence. Mais Galitzky, irresponsable et démagogue, s’abandonne à la débauche. On annonce alors la défaite du Prince Igor fait prisonnier avec son fils, Vladimir, par le khan Kontchak qui les traite néanmoins avec beaucoup d’estime et d’égards. Kontchakovna, la fille de Kontchak, et Vladimir s’aiment. Mais malgré la parole donnée, le Prince Igor déchiré par le sort des siens, choisit de s’enfuir. Kontchak pardonne et unit sa fille à Vladimir, tandis qu’Igor rejoint sa ville de Poutivlié où son retour tant espéré est acclamé.

Acte 1

Le Prince Galitzky, après le départ de son beau-frère, ne rêve que de  festins et de  débauche en caressant l’idée de s’emparer du pouvoir. Des jeunes filles viennent implorer en vain sa protection. Deux déserteurs de l’armée d’Igor tentent de soulever le peuple contre son prince absent. Yaroslavna, sans nouvelles de son époux, affronte son frère. C’est dans cette atmosphère délétère, qu’on annonce la défaite d’Igor qui a été fait prisonnier avec son fils Vladimir.

Acte 2

Dans le camp des Polovtsiens, des jeunes filles dansent et chantent pour la fille du khan, Kontchakovna, qui aime Vladimir. Les deux jeunes gens échangent des serments tandis qu’Igor est accablé par sa défaite malgré l’estime et les égards dont sa captivité est entourée. Kontchak propose une alliance à Igor et organise pour le distraire de magnifiques danses polovtsiennes. 

Acte 3

Profitant de l’ivresse générale qui accompagne la célébration de la victoire dans le camp polovtsien, Igor choisit de s’évader. Kontchakovna donne l’alerte pour retenir Vladimir et l’empêcher  de sacrifier leur amour en suivant son père, qui a trahi sa parole de prisonnier. Magnanime, Kontchak pardonne, protège Vladimir de la colère des polovtsiens et lui offre la main de sa fille.

Acte 4

A Poutivlié, Yaroslavna se lamente quand elle aperçoit au loin un cavalier en qui elle reconnaît son époux. Les traîtres qui avaient annoncé sa défaite et parié sur l’usurpateur Galitzky, se rallient et acclament le retour du Prince Igor en faisant sonner les cloches à sa gloire. Les jours de malheur sont finis avec ce retour triomphal. 

Commentaires

Loading