Chérubin - Chérubin

Informations Description
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Compositeur :Jules Massenet
  • Librettiste :Francis de Croisset
  • Année de création :1905
  • Lieu de création :Monaco
  • Nombre d'acte :3
  • Langue originale :Français
  • Maison d'opéra de la production originale :Opéra de Monte Carlo

Description de l'Œuvre

Description Acte 1 Acte 2 Acte 3

Faut-il se rallier à l’avis de Gabriel Fauré qui croyaitreconnaître un souffle mozartien dans ceChérubin où triompha la célèbre soprano écossaise Mary Garden (1874-1967) ? On peut s’interroger sur la réalité du pouvoir de séduction qu’exerce le personnage-titre dans cet ouvrage qui souffre constamment des faiblesses d’un livret des plus inutilement compliqués. Il s’agit d’une sorte de prolongement des Noces de Figaro de Mozart. Nous sommes plongés dans les préparatifs d’une fête donnée pour les dix-sept ans de Chérubin qui vient de recevoir son brevet d’officier. L’irrésistible garnement séduit toutes les femmes dans un tourbillon de péripéties insignifiantes avant de connaître un premier chagrin d’amour qui le conduit à demander en mariage la jeune Nina. Il faut tout le savoir-faire et l’inventivité de Massenet pour sauver d’un oubli complet cette « comédie chantée » qui n’a jamais pu s’imposer au répertoire. Le compositeur affirme dans ses Souvenirs qu’il a été d’emblée séduit par la pièce de Francis de Croisset (1877-1937) dont il souhaita acquérir les droits pour la mettre le plus rapidement possible en musique. C’est au cours des années 1902-1903 que Massenet écrit sa partition en concevant le rôle de Chérubin pour Mary Garden créatrice de la diaphane héroïne de Pelléas et Mélisande (1902) de Debussy. Après avoir disparu assez rapidement des scènes lyriques, Chérubin fut de nouveau donné à partir des années 1980 où il trouva en Frederica von Stade une interprète de premier choix. Entre références littéraires et pastiche musical, de Beaumarchais à Mozart, Massenet s’emploie à tisser un riche camaïeu où domine la virtuosité, notamment à travers des solos qui parviennent à susciter de belles émotions.

Résumé

On s’apprête à célébrer les dix-sept ans de Chérubin qui vient de recevoir son brevet d’officier. Le jeune séducteur suscite l’exaspération de tous les autres hommes mécontents de voir s’allonger la liste de ses conquêtes féminines. Papillonnant de l’une à l’autre sans savoir qui choisir, Chérubin parvient à s’attirer le mécontentement de chacun et de chacune. Il finira par demander en mariage la jeune fille que lui destinait le sage Philosophe.

Acte 1

Le Comte, le Duc et le Baron ne supportent plus les succès féminins de Chérubin. Non content d’être invité à une fête par la belle danseuse Ensoleillad, le garnement adresse une lettre d’amour à la Comtesse, forçant son mari à exiger réparation. La jeune Nina, amoureuse de Chérubin depuis l’enfance, parvient à le sauver de ce mauvais pas. Le Philosophe espère que Chérubin est amoureux de Nina, qui serait pour lui une épouse idéale.

Acte 2

La Comtesse et la Baronne s’offusquent du traitement de faveur qu’on réserve à Ensoleillad, la protégée du Roi. Chérubin s’attire un nouveau duel avec le capitaine Ricardo à cause d’une femme. Ce danger une fois écarté, le jeune homme ne sait quelle nouvelle femme courtiser. Au pied de quel balcon doit-il donner la sérénade ? Ne parvenant pas à se décider entre la Comtesse, la Baronne et Ensoleillad, il doit faire face à trois duels. Le Duc, le Comte et le Baron entendent bien se débarrasser de ce gênant séducteur.

Acte 3

Chérubin rédige son testament. La Comtesse et la Baronne interviennent en cherchant à se disculper auprès de leurs maris. Deux duels sont ainsi évités. Le Duc apporte un ordre du Roi qui contraint Ensoleillad à partir, au grand désespoir de Chérubin. Tout finit par rentrer dans l’ordre. Chérubin demande en mariage la jeune Nina conformément aux conseils avisés du Philosophe Jacoppo. 

Commentaires

Loading