Chroniques liées à Parsifal

Festival d’Opéra de Munich : un nouveau Parsifal de nuit et d’...

La Rédaction

L’ouverture du Münchner Opernfestspiele, le Festival d’Opéra de Munich, était tout particulièrement attendue cette année, puisqu’elle est marquée par une nouvelle production de Parsifal, de Richard Wagner. La mise en scène en est confiée à Pierre Audi, actuellement à la tête de l’Opéra d'Amsterdam depuis trente ans et qui doit maintenant prendre la direction du festival...


Reprise de Parsifal selon Tatjana Gürbaca à l'Opéra de Flandre

Emmanuel Andrieu

Avec cette production de Parsifal signée par Tatjana Gürbaca (dont nous venons de voir une régie de Werther à l’Opéra national du Rhin) pour l’Opéra de Flandre (étrennée in loco en 2013), on ne pourra plus prétendre que l’ultime opus lyrique de Richard Wagner est statique et qu’il ne s’y passe quasiment rien. Avec un incontestable sens de la scène, la metteure en scène allemande nous...


Peter Seiffert, Parsifal de rêve au Wagner Festival de Budapest

Emmanuel Andrieu

Après un enthousiasmant Rienzi en version de concert, et un Ring également sous forme concertante auquel nous n’avons pu assister, le sixième titre proposé par le Budapest Wagner Festival cette année était Parsifal (ouvrage donné ici sous format scénique, ou du moins vendu comme tel, nous y reviendrons...). Surnommée le « Bayreuth du Danube », la manifestation hongroise en reprend en effet tous les codes :...


Parsifal à la Staatsoper de Berlin : le temps de l'innocence ...

Laurent Vilarem

Un Parsifal sans croix ni Christ : c'est le pari que tente (et rate malheureusement) le metteur en scène russe Dmitri Tcherniakov. Parsifal - Staatsoper Berlin Parsifal - Staatsoper Berlin L'occasion était prestigieuse. Reprise de 2015, ce Parsifal faisait l'ouverture des FestTage emmenés par Daniel Barenboim, le directeur musical du Staatsoper de Berlin. Les places étaient chères (de 110 à 260 euros !) et la mise en...


Parsifal au Deutsche Oper : Richard Wagner et le temple maudit

Laurent Vilarem

Simple et fluide, ce Parsifal au Deutsche Oper est idéal pour tous ceux qui veulent découvrir Wagner. Pas de stylisation extrême, la mise en scène de Philipp Stölzl se contente de montrer les deux époques de l’histoire, la Judée antique et le Moyen-Âge germanique. Bien sûr, les décors frôlent souvent le ridicule, notamment dans le Prélude qui oscille entre Ben Hur et Conan Le Barbare, mais aussi dans le...