Vers une réouverture des salles de spectacles le 19 mai en France

Xl_8-londres__1_

On l’a noté, plusieurs pays d’Europe commencent actuellement à organiser la réouverture de leurs lieux de culture. Quid de la France ? Emmanuel Macron a accordé une interview à la presse quotidienne régionale dans laquelle le chef de l’Etat esquisse le processus de « réouverture progressive du pays » envisagé par le gouvernement et articulé autour d’un calendrier en quatre grandes phases. 

Tout d’abord, le 3 mai marquera la fin des restrictions de circulation inter-régionaux et des attestations pour les déplacements en journée, ainsi que la réouverture des collèges et lycées (avec une demi-jauge).

Une deuxième étape est prévue le 19 mai, notamment marquée par la réouverture des lieux culturels : musées, monuments, cinémas, théâtre, salles de spectacles avec public assis, ainsi que les terrasses et les établissements sportifs. Des jauges réduites (en plus des mesures sanitaires actuelles) s'imposent néanmoins aux établissements accueillant du public : pas plus de 800 personnes en intérieur et de 1000 en extérieur. Cette deuxième est également marquée par un couvre-feu repoussé à 21h. Se pose alors une question d’organisation pour les opéras et salles de spectacle : les maisons devront-elles retravailler leurs horaires afin de permettre au public d’être rentré chez lui à 21h ou une dérogation sera-t-elle mise en place ? Pour mémoire, jusqu'à présent, aucune dérogation n'a été accordée aux établissements de culture. 

Ensuite, le 9 juin, le couvre-feu devrait être décalé à 23h, les restaurants pourront rouvrir. Ce 9 juin devrait aussi donner le coup d'envoi de la mise en place d’un pass sanitaire pour les lieux pouvant accueillir jusqu’à 5 000 personnes (dont les lieux culturels) et pour l’accueil des touristes étrangers.

Enfin, le 30 juin marquera la fin du couvre-feu, des limites de jauge, et la possibilité d’accéder à « tout événement » rassemblant plus de 1 000 personnes grâce au pass sanitaire.

À noter que l’ensemble de ces mesures reste soumis à la situation sanitaire du lieu et du moment. Si les conditions sanitaires se dégradent, le calendrier pourrait être amendé. À défaut, on retiendra au moins les perspectives du gouvernement, permettant notamment aux maisons d'opéra de commencer à (ré)organiser leur programmation d'ici au 19 mai prochain. On pense par exemple à Montpellier dans la production de Werther est prévue du 16 au 20 mai, alors que la création du Soulier de Satin à l'Opéra de Paris (du 21 mai au 13 juin) devrait pouvoir être donnée en public.

Elodie Martinez

| Imprimer

Commentaires

Loading