Adèle Charvet à l’honneur au Verbier Festival

Xl_20160913_ivc_lied_duo_halvefinale_5537

Du 21 juillet au 6 août, le Verbier Festival s’est tenu dans les Alpes suisses. Chaque année au cours de l’événement, l’organisme remet un prix d’honneur, rebaptisé l’an passé prix « Yves Paternot » en hommage à une « figure emblématique du Verbier Festival » décédée en février 2016. Il était à l’origine de l’association des Amis du Verbier Festival et membre du Conseil de Fondation. Et cette année, c'est la Française Adèle Charvet qui a remporté ce prix à l'âge de seulement 24 ans.

Selon le site officiel, « cette distinction récompense chaque année le jeune musicien le plus accompli de l’Academy. La remise de ce prix offrira désormais, à chaque édition du Verbier Festival, une occasion chaleureuse et engageante d’évoquer M. Paternot autour d’un jeune talent plein de promesses ». Le lauréat ou la lauréate se voit offrir 10 000 francs suisses (soit un peu moins de 9 000 euros), une invitation à revenir se produire à Verbier lors d’une future édition et bénéficie de représentations supplémentaires via les évènements en dehors du festival. Le prix offre également l’admissibilité à une contribution allant jusqu’à 15 000 francs suisses (soit un peu plus de 13 250 euros) dans le cadre d’une résidence avec l’un des partenaires de Verbier Festival pour le développement des artistes de l’Academy : Banff Centre (Canada) ou Snape Maltings (Royaume-Uni). Cette résidence peut permettre au jeune lauréat de développer son talent « en dehors des contraintes de la vie quotidienne » afin d’explorer ou même de créer de nouvelles œuvres, de s’essayer à de nouvelles collaborations, voire de se préparer et d’élaborer un enregistrement, ou encore d’expérimenter de nouvelles manières de se perfectionner. Les fonds pourvus par le Prix Yves Paternot seront alors « employés afin de financer les coûts de voyage, le développement et de mise en œuvre du projet » tandis que les coûts pour ces résidences sont dispensés par Banff Centre et Snape Maltings.

Cette année, trois français étaient en lice pour ce prix dont la jeune mezzo-soprano Adèle Charvet qui l’a finalement remporté. Elle poursuit actuellement ses études en Master au CNSMD de Paris dans la classe d’Elène Golgevit mais possède une expérience remontant à son plus jeune âge, lorsqu’elle faisait partie des chœurs, l’amenant à chanter sous la direction de Kurt Masur, Renée Jacobs ou encore John Nelson. En 2015, elle remporte le prix de Mélodie du Concours International Nadia et Lili Boulanger aux côtés du pianiste Florian Caroubi. Ils remportent également ensemble le grand prix de Lied Duo du 51ème Concours International's Hertogenbosch ainsi que quatre prix spéciaux : le prix Junior Jury, Le prix de l’association des Amis du Lied, le prix de la meilleure interprétation de la pièce contemporaine, et enfin, le prix de la presse.

Très attachée à l’art de la scène, Adèle Charvet fait ses premiers pas en Pepíček dans Brundibár de Hans Krása puis incarne Hänsel, dans l’opéra Hänsel und Gretel d’Humperdinck alors qu’elle est dans la compagnie Opéra 3. Cette année, elle a fait ses débuts à l’Opéra d’Amsterdam dans le rôle de la Jeune fille Polovtsienne dans le Prince Igor de Borodine mis en scène par Dmitri Tcherniakov. A l’Académie d’Opéra du Festival de Verbier, elle interprétait Filippievna dans Eugène Onéguine de Tchaikovski et sera entre autre Adele en novembre prochain à l’opéra de Bordeaux dans Le Pirate de Bellini.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading