Chroniques liées à Frank Beermann

Un Parsifal sous le signe de l'épure et de l'abstraction au Th...

Emmanuel Andrieu

Alors que l’Opéra national du Rhin affiche Parsifal (avec des bonheurs divers…), le Théâtre du Capitole se lance également dans cette aventure toujours un peu périlleuse au vu des nombreuses embûches qu'implique le testament de Richard Wagner. Aurélien Bory signe pour la ville rose une production visant à l’épure et à l’abstraction, qui repose essentiellement sur l’utilisation de...