Le Vaisseau Fantôme - Der Fliegende H...

Informations Description Extraits
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Compositeur :Richard Wagner
  • Librettiste :Richard Wagner
  • Année de création :1843
  • Lieu de création :Allemagne
  • Nombre d'acte :3
  • Langue originale :Allemand
  • Maison d'opéra de la production originale :a recyccler
  • Orchestration originale :1picc,2fl,2ob,1cor angl,2cl,2fg,4cors,4tp,3tbn1tub,timp,percu,harpe,Strings

Description de l'Œuvre

Description Acte 1 Acte 2 Acte 3

Cet opéra fantastique a ceci de magique qu’il comble à la fois les fous de Richard Wagner et ceux qui, plus attachés à l’opéra italien, lui préfèrent Verdi ou Puccini… Il faut dire que le Vaisseau Fantôme, premier chef-d’œuvre de ce grand maitre du romantisme allemand, a tout pour envoûter : une musique emportée par les bourrasques sitôt le rideau levé, et dont la sève s’insinue peu à peu chez l’auditeur pour ne plus le lâcher, avec cette façon irrésistible de coller aux mots, aux situations et aux personnages ; un drame théâtral imparable, basé sur une histoire à tenir en éveil le plus rétif aux légendes. En utilisant une poignée de leitmotive (thèmes conducteurs) qu’il présente, cache, transforme, fait resurgir avec un sens magistral des effets, Wagner nous entraine dans une course irrationnelle, où le Hollandais, créature entre ciel et enfer, à la dimension surnaturelle, cherche une Rédemption qu’il ne trouvera que dans l’amour absolu d’une femme. On suit cette logique du sacrifice, haletant, pris entre des monologues rageurs, des duos débordants de lyrisme, des chœurs populaires, et, toujours, un orchestre qui, loin de se borner à accompagner les voix, se fait acteur de la pièce à part entière.

Résumé

Tous les sept ans, le Hollandais maudit, condamné à errer éternellement sur les océans pour avoir défié Dieu, peut revenir à terre afin de tenter d’obtenir son salut. Seule la fidélité absolue d’une femme, prête à se sacrifier pour lui, mettra fin à sa damnation. Intéressé par le trésor de cet étrange marin – qui se garde de révéler sa malédiction – le marchand norvégien Daland joue les entremetteurs et lui propose la main de sa fille Senta. Promise à Erik, Senta est néanmoins depuis toujours fascinée par la légende du Hollandais volant, et lorsque son père le lui présente, elle jure immédiatement à cet homme mystérieux de lui appartenir à jamais. Mais les reproches amers d’Erick à Senta auront raison de ce lien noué entre Senta et le Hollandais. Persuadé de la trahison de la jeune femme, le Hollandais lui révèle son triste destin et embarque à bord de son vaisseau fantôme, privé de rédemption. Désemparée et tout entière à lui, Senta se jette dans l’océan et offre ainsi au Hollandais l’ultime geste salvateur.
 

 

Acte 1

Une tempête s’est levée. Pour s’en protéger, le bateau du marchand Daland mouille dans une baie tranquille. A son bord, le Pilote veille sur l’équipage puis succombe au sommeil. C’est alors que le Vaisseau Fantôme fait son apparition. Son capitaine : un Hollandais maudit qui, pour avoir jadis défié Dieu, est condamné à errer à jamais sur les mers. Tous les sept ans pourtant, il peut débarquer et rechercher, pour son salut, la femme qui lui vouera une fidélité absolue. Il évoque son errance sans fin et en appelle au Jugement Dernier.

Acte 2

Daland et le Hollandais ont lié connaissance. Sans rien dévoiler de son destin, ce dernier a conclu un marché avec le marchand, qui lui a quasiment promis sa fille Senta en échange de ses richesses. Senta sera-t-elle l’ange libérateur du Hollandais ? Bien que fiancée à Erik, la jeune femme est depuis toujours happée par le mystère du Hollandais, dont elle chante la légende : elle veut être celle qui le libèrera de son sort.

Extrait : « Johohoe ! Traft ihr das Schiff »

Le Hollandais fantasmé par Senta se tient là, devant elle, comme surgi de ses hallucinations. Après avoir repoussé Erik, qui lui relate un rêve dangereusement prémonitoire, Senta jure une fidélité éternelle au Hollandais : elle est subjuguée, lui est sûr d’être enfin sauvé par la noblesse et la dévotion de Senta.

Acte 3

Les marins sont de retour, et la nuit venue c’est fête sur le port. La joie de leurs chants et de leurs danses contraste furieusement avec les plaintes lugubres qui s’élèvent du Vaisseau fantôme amarré à leur côté.

Les lumières de la fête sont éteintes et le danger guette. Erik, désespéré d’avoir perdu Senta, tente une dernière fois de la convaincre : ne lui a-t-elle pas autrefois dit son amour ? Le Hollandais surprend l’échange entre Erik et Senta et se croit trahi : il dévoile à Senta la malédiction qui pèse sur lui, le  « Hollandais volant ». Puis il lance un adieu éternel et lève l’ancre ; son espoir de salut s’est à jamais évanoui. Dans un ultime geste de sacrifice, Senta se précipite alors de la falaise et se jette dans les flots. Alors que le Vaisseau fantôme est englouti, les silhouettes transfigurées de Senta et du Hollandais montent vers le ciel, au-dessus de l’épave.

Extraits

Mode immersif

Commentaires

Loading